Comet Girl

Comet Girl, la femme-comète, rôde dans l’espace infinie. Partout où elle passe, elle sème le chaos. Sazan, simple agent de voirie interplanétaire ne s’attendait pas à la croiser au détour d’un station de bus galactique. Yuriko Akase nous emmène dans une aventure digne du Capitaine Albator et Luke Skywalker.

La femme-comète et le terrien

Sazan habite la Terre, verdoyante planète où les humains se disputent les emplois avec les robots et les extraterrestres. Lui, il travaille dans l’espace. Employé sur un chantier de construction de lotissement, il est très assidu. Sazan est un bien-heureux. Le travail bien fait le rend joyeux, il ne se prend pas la tête et cela le rend un peu étourdi.

Si bien qu’un soir, il rate la dernière navette pour la Terre. Coincé à la station de sa correspondance, il se résigne à dormir sur le banc, à quelques mètres du vide intersidéral à -270°.

C’est là que Mina débarque. Mina au cheveux rose,  juchée sur sa moto galactique tout aussi rose. En short et soutien-gorge, lunette d’aviateur sur le nez.

« T’es en rade ? Je te dépose quelque part ? »

C’est ainsi que Sazan rencontre Mina et tombe instantanément sous son charme.

Mais la vie de la motarde de l’espace n’est faite que de fuites, de poursuites, de batailles et d’adversaires toujours plus nombreux. Le jour où Mina disparaît Sazan décide d’aller la retrouver. Avec l’aide Kidd, le pirate porcin acharné, il se lance à la recherche de la Femme-Comète qui s’est enfuie avec son cœur.

Puissante et Fragile

Mina est une véritable étoile filante. Elle illumine le ciel un instant puis disparait. C’est un feu follet brillant comme une nébuleuse. A la fois combattante aguerrie et jeune femme enfantine, elle laisse un souvenir inoubliable. Pourchassée à vie et convaincue de sa culpabilité, elle n’a pas connu les joies ni d’être une enfant, ni d’être jeune adulte. Sa rencontre avec Sazan percute sa solitude et son univers vole en éclat. L’attachement spontané et désintéressé du jeune homme brise toutes ses certitudes.

Sazan est ce héros un peu maladroit et diablement obstiné. En un sens il rappelle Godaï l’étudiant enamouré de Rumiko Takahashi dans Maison Ikkoku et Kosaku, le journaliste (un peu trop) passionné de Naoki Urasawa dans Yawara ! D’une part physiquement, mais aussi dans l’obsession juvénile qu’il y a derrière leur affection respective. Ils ne lâcheront jamais l’affaire. Tant mieux pour Mina !

Comet Girl met en scène des archétypes d’un grand classique, mais avec tellement de légèreté, d’humour simple, de tendresse, qu’elle nous donne l’impression de retrouver de vieux copains. C’est le cas avec Kidd, le pirate au nez de porc – ne lui dites pas, il se vexerait –  et avec Agurda, l’antagoniste que l’on va adorer détester. Comet Girl est un shōnen part son scénario, mais un shōjo de part ses personnages.

Comet Girl, Retro Girl

Comet Girl est un manga rétro par excellence. L’autrice, Yuriko Akase imprègne son œuvre de la pop-culture des années 90 et bien plus loin encore.

Sans pour autant faire du copié-collé d’œuvres préexistences, on y reconnaît de nombreuses inspirations. Sazan est un homme du commun partant sauver une femme dotée d’un grand pouvoir au fin fond de la galaxie, à l’image de Luke Skywalker. Son rôle à bord du vaisseau du gang Pique Nique – véritable caricature du pirate de l’espace –  tient un peu du mousse Jim Hawkins, de L’île au trésor dans ces diverses versions ( Takarajima, La planète au trésor, Jim Hawkins). On y retrouve pêle-mêle des échantillons de FullMetal Alchimist, Star Wars et Star Trek.

Yuriko Akase mixe les codes de plusieurs genres avec un tel naturel qu’elle nous offre un condensé rafraichissant de Pop-culture en 240 pages.

Comet Girl : 240 pages arc-en-ciel

Un hommage donc à la culture qui a baigné son enfance, mais avec sa propre touche. Yuriko Akase a réalisé un manga entièrement en couleur.

Le trait est proche du style très arrondi de Rumiko Takahashi, ce qui est agréable en soit. Mais surtout, toutes les pages sont colorées, peintes en aquarelle. Cela souligne la douceur de son dessin et donne une saveur pétillante à son histoire. Car les couleurs contrastes les unes avec les autres et donnent une réelle profondeur à l’image.

D’autant que les éditions Casterman et B.L.A.C.K Studio ont soigné leur mise en page. Ces choix font de Comet Girl de la collection Sakka un manga atypique et savoureux. Terminée en deux tomes, la série tient lieu de véritables petits bijoux sur vos étagères.

Article posté le dimanche 01 août 2021 par Ma Lo

Comet Girl - Yuriko Akase - Casterman
  • Comet Girl
  • Auteur : Yuriko Akase
  • Traducteur : Fédoua Lamodière
  • Editeur : Casterman – collection Sakka
  • Prix : 11,95 €
  • Parution : 28 avril 2021
  • ISBN : 9782203208704

Résumé de l’éditeur : Sazan, jeune Terrien, est agent de voirie interplanétaire : il saute d’astre en astre pour opérer sur des chantiers. Son quotidien bascule lorsque Mina, chevelure flamboyante et scooter volant rouge, débarque en trombe dans sa vie… Pour repartir aussitôt: la jeune fille est pourchassée par tout ce que l’univers compte de pirates de l’espace, car elle abrite en elle un pouvoir incommensurable… Il n’en faut pas plus à Sazan pour décider de porter secours à Mina. Mais où chercher ? L’aventure commence !

À propos de l'auteur de cet article

Ma Lo

Ma Lo

"C'est fou ce qu'on peut raconter avec un dessin". Voilà comment les arts graphiques ont englouti Ma Lo. Depuis, elle revient de temps en temps nous parler de ses lectures, surtout quand ils viennent du pays du soleil levant. En espérant vous faire découvrir des petites pépites à savourer ou à dévorer tout cru !

En savoir