Dans les yeux de Lya, 1

Retrouver coûte que coûte le chauffard qui la laissa inanimée et handicapée à vie, voilà le but de la vie de Lya. Carbone et Justine Cunha imaginent Dans les yeux de Lya, une excellente bande dessinée chez Dupuis.

Une vie, un but

Alors piétonne et âgée de 17 ans, Lya se fait renverser par une voiture. Le chauffard prend la fuite. Elle sera paralysée à vie.

Quelques années plus tard, ses parents acceptent un gros chèque de cet homme via maître De Villegan. En contrepartie, ils s’engagent à retirer leur plainte et ne pas le poursuivre. Jamais, ils ne dévoileront le nom du fuyard à leur fille.

Lya découvre la vérité sans l’identité du conducteur. Pour réparer l’injustice, elle poursuit des études d’avocate.

Se rapprocher de maître de Villegan

Lya réussit l’exploit de se faire engager comme stagiaire dans le cabinet de De Villegan. Elle change son nom et choisit astucieusement maître Moraltet pour ses dix mois de stage.

Elle emménage chez Antoine, un ami. Son plan est sur les rails. Il faudra juste trouver une stratagème pour descendre au sous-sol et trouver le dossier du chauffard. Plus facile à dire qu’à faire surtout en fauteuil…

Dans les yeux de Lya : de la détermination pour réparer l’injustice

Décidément Carbone est une scénariste qui nous séduit par ses très belles histoires. L’ancienne professeure des écoles est à l’honneur ses derniers mois : les Zindics anonymes avec Christ James et La boîte à musique avec Gijé (Fauve jeunesse 2019 à Angoulême). Loin du royaume de Pandorient, elle tisse une aventure à suspense avec Dans les yeux de Lya.

Pour happer son lectorat, elle façonne avec soin le caractère de Lya. Jeune fille handicapée, elle est d’une détermination hors du commun. Elle met tout en œuvre (ses études, son plan au cabinet d’avocats) pour se faire justice et réparer une injustice.

Carbone n’oublie pas des touches d’humour pour égayer son récit, notamment par les relations très drôles entre Lya et Antoine.

Des personnages secondaires forts

Si ses parents avaient choisi la négociation, la paix et la protection de leur fille, Lya veut connaître la vérité, quitte à trop souvent foncer tête baissée sans réfléchir.

Cette soif de vérité est rythmée, intelligente et portée par des personnages secondaires qui sont loin d’être des faire-valoir : Antoine, le fidèle ami qui se mouillera pour Lya ou encore Adèle, l’assistante avocate qui deviendra une alliée. Sans oublier, De Villegan, avocat une brin tyrannique et hautain.

Un dessin moderne

Ce premier opus qui ressemble à un polar bénéficie du très bon dessin de Justine Cunha. Son trait numérique moderne est plaisant. Sans contour, ses personnages ont une très belle allure et apportent une grande lisibilité au récit. Une belle réussite, de belles planches.

Dans les yeux de Lya : un premier excellent tome autour de l’injustice porté par un personnage ultra-déterminé. La suite, vite !

Article posté le vendredi 15 mars 2019 par Damien Canteau

Dans les yeux de Lya 1 de Carbone et Justine Cunha (Dupuis)
  • Dans les yeux de Lya, tome 1 : En quête de vérité
  • Scénariste : Carbone
  • Dessinatrice : Justine Cunha
  • Editeur : Dupusi
  • Parution : 1er mars 2019
  • Prix : 12.50€
  • ISBN : 9791034732630

Résumé de l’éditeur :

À la veille de ses 17 ans, Lya se fait renverser par un chauffard qui prend la fuite, la laissant pour morte. Elle survivra mais devra rester en fauteuil roulant toute sa vie. Quatre années plus tard, elle termine son DUT Carrières juridiques et décroche un stage dans le cabinet d’avocats le plus prestigieux de la ville, celui du célèbre et médiatique maître Martin de Villegan. Son stage n’a pas été choisi par hasard, bien au contraire. C’est ce même cabinet qui a réglé son cas des années auparavant. Ses parents ne lui en ont rien dit mais elle a découvert qu’ils avaient été achetés pour éviter des poursuites juridiques. Bien décidée à retrouver celui qui l’a renversée et à lui faire payer, elle va se mettre en quête du dossier. Un jeu dangereux commence alors et sa soif de vengeance ne sera pas sans conséquences… Carbone, la scénariste de « La boîte à musique », et Justine Cunha, dont c’est la toute première BD, signent ici un brillant polar pré-ados ! Véritable page-turner, cette bande dessinée saura plaire aux 10-15 ans.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir