Knock-Out

La boxe a donné plusieurs œuvres marquantes à la bande dessinée : L’Enragé de Baru, Panama Al Brown de Goldstein et Inker, Championzé de Ducoudray et Vaccaro ou encore El Boxeador de Carot et Del Rincon. Avec Le Boxeur qui racontait l’histoire d’un combattant juif dans l’horreur des camps nazis, Reinhard Kleist avait déjà abordé magnifiquement le noble art. Avec son nouveau et excellent titre, Knock-out !, tout juste sorti dans la collection Ecritures chez Casterman, l’auteur berlinois retrouve la lumière des rings. Et l’obscurité qui l’enveloppe.

Knock out : Un champion tourmenté

Cette fois, il nous raconte l’histoire d’Emile Griffith, multiple champion du monde de boxe qui mène ses combats sur et en dehors des rings. Car au cœur des années 1960, il est difficile d’être noir et homosexuel aux États-Unis.

Riche de 112 combats, la carrière du champion connaît un tournant à la trente-deuxième rencontre. Le 24 mars 1962, Griffith gagne la belle qui l’oppose à son plus coriace adversaire : Benny Kid Paret. Mais après un match féroce, celui-ci décède de ses blessures. Griffith ne sera plus jamais le même, hanté pour toujours par cette tragédie. Un traumatisme que Reinhard Kleist rend magnifiquement par son trait et son scénario.

Un dessin en noir et blanc qui nous plonge dans l’Amérique des sixties

Dans une ambiance digne des meilleurs films noirs, le dessinateur allemand nous plonge au cœur de ce destin peu commun. En guise de préambule, le lecteur trouvera une phrase de Griffith qui résumait parfaitement son état d’esprit : « Comme c’est étrange… Je tue un homme, et la plupart des gens n’y voient aucun inconvénient. En revanche, quand j’aime un homme, les gens trouvent que c’est un péché impardonnable qui fait de moi une mauvaise personne. Même si je ne suis jamais allé en prison, j’ai passé toute ma vie enfermé. ».

Après plusieurs biopics (sur Castro, Johnny Cash, Nick Cave…), Reinhard Kleist signe une œuvre profonde et sensible, enrichie en fin d’ouvrage par un dossier réalisée par Tatjana Eggeling, ethnologue spécialisée dans les rapports vis-à-vis de l’homosexualité et l’homophobie dans le sport.

Article posté le lundi 08 juin 2020 par Medionok

Knock Out de Reinhardt Kleist (Casterman)
  • Knock Out
  • Auteur : Reinhardt Kleist
  • Éditeur : Casterman, collection Ecritures
  • Prix : 18.95 €
  • Parution : 10 juin 2020
  • ISBN : 9782203211520

Résumé de l’éditeur : Quand la haine engendre la mort, quelle place pour le pardon ? Une ville, la nuit. Un homme est passé à tabac dans une ruelle par un groupe hurlant des insultes homophobes. Abandonné en sang dans le caniveau, il est abordé par une mystérieuse silhouette encapuchonnée, qui recueille sa confession. Né en 1938 dans une île des Caraïbes, Emile Griffith émigre aux États-Unis après la Seconde Guerre mondiale, où, devenu modiste, il confectionne des chapeaux pour femme. Jusqu’au jour où son patron repère son impressionnante musculature, due à une jeunesse passée à trimer dans des exploitations agricoles, et le présente à un entraîneur de boxe. Doué, Emile va rapidement grimper les échelons, mais avec le succès viennent la jalousie et les injures contre ce boxeur qui préfère les hommes… Le tragique destin du premier champion du monde de boxe homosexuel.

À propos de l'auteur de cet article

Medionok

Medionok

Né la même année que le festival d'Angoulême, Medionok a toujours aimé la BD et comme il adore écrire, c'est tout naturellement qu'il rédige des chroniques.

En savoir