Le roi de paille

Neith, fille de Pharaon, et son frère Sennedjem, fuient la cour. Ils se retrouvent prisonniers chez l’ennemi de leur père. Isabelle Dethan (Sur les terres d’Horus) imagine Le roi de paille, une grande fresque historique belle et haletante chez Dargaud. Encore une superbe série pour cette autrice de talent !

Fuir son destin

Saïs au nord de la Basse-Egypte en 563 avant notre ère. C’est jour de fête. Toute la cité royale se presse autour d’Iahmès Saneith, le pharaon tout puissant.

Parmi les danseuses, il y a Neith, l’une des filles du souverain. A chaque fois qu’une danseuse réussit une belle performance, Pharaon la prend pour femme. Même si Neith est sa fille, cela ne change rien, elle deviendra son épouse.

Le soir venu, la jeune femme s’épanche sur son sort à Sennedjem, son demi-frère. Elle lui demande de partir avec lui. Ils fuient alors leur destin.

Le roi de Babylone, ennemi de Pharaon

Quelques jours plus tard, Sennedjem et Neith se retrouvent sur une felouque en direction de Babylone. Ils ont été enlevés.

Ils sont alors vendus au roi de la cité, ennemi de leur père. On découvre leur vraie identité. Une aubaine pour le souverain qui va s’en servir pour mettre la pression sur Pharaon. Pire, Sennedjem va subir le rituel du Roi de paille. Il sera la doublure du roi de Babylone lors d’un sacrifice…

Le roi de paille : sublime fresque historique

Lorsque l’on découvre la couverture du Roi de paille, tout de suite, on est séduit ! Le merveilleux trait d’Isabelle Dethan nous enchante ! Il suffit de se pencher sur ses planches pour admirer le dessin si délicat et élégant de l’autrice.

Pionnière de la bande dessinée dans les années 1990  – avec Claire Wendling, notamment – elle ne cesse de nous surprendre. Sa carrière professionnelle souligne tout cela. Elle a signé plus de 40 albums depuis 1993.

Ses décors sont majestueux, basés sur une documentation solide (elle est titulaire d’un CAPES de documentation). Les bâtiments, la végétation, l’eau, les cours intérieures, les colonnades ou les costumes, tout est étudié avec soin pour un réalisme que peu d’auteurs peuvent mettre en scène.

Si on est subjugué par tout cela, que dire des personnages ? Leurs postures et leurs regards finissent de nous convaincre de lire le premier opus de cette série.

Aquarelliste de talent

La fibre historique et les grandes fresques, Isabelle Dethan maîtrise cela à merveille. Chez Delcourt, elle a multiplié les série dans ce genre : Sur les terres d’Horus, Mémoire de sable, Le roi cyclope, Gaspard ou la malédiction du prince-fantôme ou encore les scénarios de Khéti fils du Nil avec Mazan ou Le tombeau d’Alexandre avec Julien Maffre.

Prenez le temps de regarder les vidéos Comixtrip ci-contre tournée dans son atelier pour découvrir tout son savoir-faire en terme d’aquarelle. Qu’est-ce que c’est beau la couleur directe ! Cela prend du temps mais le résultat est somptueux !

Aventure à suspense

Le roi de paille bénéficie aussi de l’intelligence narrative d’Isabelle Dethan. Le premier volume est avant tout une belle aventure entre suspense, complots de cour et grande rivalité entre l’empire égyptien et babylonien.

Le rituel du Roi de paille est avéré en Mésopotamie à partir de 1869 avant notre ère et très répandue entre 680 et 665. Pas moins de dix rois de substitution furent sacrifiés comme l’explique l’autrice de J’ai tué Philippe II de Macédoine sur la troisième de couverture.

La beauté du dessin, l’intrigue forte et des personnages bien campés : tous les ingrédients sont réunis pour passer une excellent moment de lecture avec ce Roi de paille !

Article posté le mercredi 05 février 2020 par Damien Canteau

Le roi de paille 1 de Isabelle Dethan (Dargaud)
  • Le roi de paille, tome 1 : La fille de pharaon
  • Autrice : Isabelle Dethan
  • Éditeur : Dargaud
  • Prix : 14 €
  • Parution : 24 janvier 2020
  • ISBN :  9782505080848

Résumé de l’éditeur : Dans la ville de Saïs, en Égypte, la jeune Neith, fille de Pharaon, est remarquée par son père lors de sa danse pour un rituel sacré. Et contre toute attente, c’est elle qu’il choisit pour effectuer la danse de la purification. L’une de ses soeurs la met aussitôt en garde : il vaut mieux qu’elle échoue dans sa prestation si elle ne veut pas finir dans la couche de leur père… Incapable de se ridiculiser devant tant de monde, Neith n’a plus d’autre choix que de s’échapper avec Sennedjem, son demi-frère, qui compte quitter discrètement le Palais. Mais leur fuite s’avère de courte durée. Capturés par des marchands d’esclaves, ils sont amenés auprès de leur ennemi, Nabù-kudduri-usur, roi de Babylone. Le rang social de Neith et Sennedjem est rapidement percé à jour et le roi y voit là une occasion en or. Tout laisse à penser qu’il a trouvé son roi de paille, ce substitut royal destiné à tromper les dieux durant la période prédite comme néfaste… avant d’être sacrifié pour conjurer le mauvais sort !

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir