Le temps des intégrales 1 : Moebius, Jodorowsky, Number Five et Stray Bullets

Voici notre nouvelle rubrique : Le temps des intégrales ! Parmi les derniers recueils édités, nous vous présentons : les trois premiers volumes de Alejandro Jodorowsky 90e anniversaire, De Gir à Moebius Le lac des émeraudes, Number Five et Stray Bullets.

Alejandro Jodorowsky 90e anniversaire

Pour célébrer les 90 printemps de Alejandro Jodorowsky, les Humanoïdes Associés ont décidé de rééditer l’ensemble des histoires scénarisés par ce touche-à-tout (cinéaste, poète, acteur, écrivain, mime…). Ainsi de février à novembre 2019, ce sont pas moins de 12 volumes qui vont pouvoir orner les étagères des amateurs de génial auteur.

  • Volume 1 : Pour débuter en fanfare, quoi de mieux que de proposer les histoires réalisées avec le maître Moebius. Il faut dire que les deux auteurs étaient en parfaite osmose lorsqu’ils créaient. Jodorowsky mettait tout son talent au service du merveilleux dessinateur. Comme, il le souligne dans la préface, c’est après avoir travaillé sur le film Dune – un échec – que le duo commence sa collaboration. Le magazine Métal Hurlant, dirigé par Philippe Manoeuvre et Jean-Pierre Dionnet, ouvre ses portes à leurs récits. Ce premier opus est constitué de la formidable histoire Les yeux du chat, cruelle et poétique, mais aussi de L’incal, ce summum des deux génies est composé de 6 chapitres de 292 pages ! Aventure, quête initiatique, science-fiction, surnaturel, rêve, parodie et multiples rebondissements font de cette série, un chef-d’œuvre absolu. Pour terminer ce tome 1 est réédité Au cœur de l’inviolable Méta-Bunker, une nouvelle histoire de John Difool publiée en 1989 qui servira de point de départ à La caste des Méta-Barons (avec Juan Gimenez).
  • Volume 2 : six histoires sont compilées dans ce recueil. La saga d’Alandor compose la majeure partie de cet album. Pour cette histoire, Jodorowsky a travaillé avec Silvio Cadelo. Ce récit de science-fiction est très beau. Entre mysticisme, nouveau messie et monstre légendaire, le scénariste s’en donne à cœur joie. Il faut souligner la belle performance graphique du dessinateur italien : c’est magique ! Vient ensuite La passion de Diosamante avec Jean-Claude Gal, un bel album d’héroïc-fantasy où les femmes sont les vraies héroïnes. Entre romance et amour, un dessin dans la plus pure tradition de  ce genre dans les années 90. Puis ensuite, un dossier sur le film Dune complet avec photos, dessins de Moebius et affiche. Pour terminer, trois petits récits se suivent : Le soleil eucharistique avec J.H. Williams III, L’oeuf alchimique avec Ciruelo Cabral et Qui rêve maintenant ? de Jérôme Opena.
  • Volume 3. Deux grands récits de Jodorowsky et Bess. Tout d’abord Le lama blanc, une série publiée pour la première fois en six volumes entre 1988 et 1993. Lorsqu’un Grand Lama millénaire se réincarne dans un enfant de couleur blanche au milieu du Tibet, cela donne un ode à la culture bouddhiste de la part du scénariste. Histoire, mysticisme et croyance, cette saga porte en elle un souffle épique surprenant et fort. Le récit est d’une grande richesse et passionnante. Le dessin de Bess est magnifique. Enfin, ce recueil se termine par Les jumeaux magiques, un très beau conte pour les plus jeunes lecteurs. Cette quête initiatique de deux guerriers est accrocheuse même si elle n’est pas révolutionnaire. Le récit est classique. Là encore, c’est le travail de Bess sur les planches qui est à souligner : c’est superbe !

La collection Jodorowsky 90e anniversaire : à offrir à tous les amateurs du grand scénariste, des recueils à posséder dans toute bonne bédéthèque.

De Gir à Moebius, Le lac des émeraudes

Les éditions des Humanoïdes Associés publient de nouveau les œuvres de jeunesse de Jean Giraud / Moebius. A travers ses 136 pages, elles mettent en lumière des récits souvent oubliés du maître du 9e art qui nous a quitté en 2012. Après Œuvres métalliques et Chaos, cette collection s’enrichit de ce très beau recueil afin de comprendre comment Giraud est devenu un grand artiste.

  • L’album s’ouvre sur la première bande dessinée de Giraud parue en 1956, puis viennent trois histoires de Frank et Jérémie, les deux cow-boys un peu gauches. Humour et parodie sont au cœur de cette vingtaine de pages.
  • Entre 1958 et 1965, Gir met en page des récits pour Coeurs vaillants, hebdomadaire français catholique. On y retrouve notamment Le roi des bisons avec Noël Carré et L’épopée de Larsen et de Nordenskjöld de J.C. Pasquier.
  • Entre 1965 et 1970, pendant cinq ans, Giraud dessine des histoires dans Total Journal. Il y publie le très beau Lac des émeraudes,  Le hors-la-loi dans la veine de Blueberry, mais aussi Chasseurs de primes un récit de Jeffrey Jeffrey et Billy Nobody, Le retour du galérien, une histoire de cape et d’épée de Philipp, Pépites et voleurs ou Madame Curie, un récit illustré de Paul Loncle et dont Giraud signe P. Luckner.

Number 5

Après Sunny, Le rêve de mon père ou Eveil, les éditions Kana publient de nouveau un petit bijou de Taiyou Matsumoto : Number 5, une série parue en 2001 au Japon.

Rainbow règne sur le monde et permet une stabilité politique et pacifiste. Neuf membres désignés chacun par un numéro en anglais constituent le conseil de cette organisation. Parmi ces sages, Number 5 s’est mis au ban de la société : il a tué un des gardes de Number 1 et kidnappé sa femme Matriochka. Il devient alors l’ennemi numéro 1 pourchassé par les autres de Rainbow. Un à un, ils tentent de le retrouver pour l’éliminer…

En deux volumes, Taiyou Matsumoto nous fascine par un récit qui peut paraître ardu au premier abord. Le mangaka mis à l’honneur en janvier dernier par une superbe rétrospective de son œuvre à Angoulême, imagine un road-trip construit comme une immense course-poursuite. Ce superbe récit d’anticipation proche du western nous accroche dès les première pages par des aller-retour dans le passé, du mysticisme, des personnages complexes et une narration déstructurée. Complots et intrigues politiques sont aussi au cœur de Number 5.

Toujours aussi fort graphiquement, on pourrait rapprocher Number 5 des dessins de Moebius, que Matsumoto cite volontiers dans ses influences. Il y a de L’incal et du Garage hermétique dans ses pages (voir paragraphe ci-dessus). Parfois hyper détaillées parfois esquissées, ses planches en noir et blanc sont merveilleuses. Il y a un vrai travail de fond sur les costumes, les créatures fantastiques et les décors, qui sont d’une grande richesse.

Number 5 : une histoire complexe mis en image sublimement par Matsumoto. Un petit bijou !

Stray Bullets

La collection Comics des éditions Delcourt accueille Stray Bullets, le chef-d’œuvre de David Lapham, un recueil d’histoires courtes entre polar, violence et destruction.

L’auteur californien réalise des scénarios forts et fascinants. Ces petits bijou de l’univers du comic books alternatif passionne par le suspense, les crises et les folies meurtrières de ses personnages. Il imagine des récits mêlant habilement le passé et le futur de ses protagonistes. Si le lecteur pense que certains sont morts dans les premiers épisodes, après des récits de transition, les retrouvent avec surprise.

La narration est fluide, simple mais redoutablement efficace. La mécanique des mini-histoires est superbement huilée. Tout est révélé avec parcimonie mais force, comme un coup de poing. Les ambiances sombres et pesantes à souhait sont hypnotiques et ont ce pouvoir de nous aimanter.

Cet univers publié dans les années 90 n’avait pas encore eu la chance d’être réédité avec un si grand soin. Il faut dire qu’étonnamment, elle n’avait jamais été publiée en France. Récompensée par deux Eisner Awards, cette magnifique série sera éditée sous la forme de plusieurs volumes. Le premier opus de 480 pages regroupe les 14 premiers épisodes dont huit inédits de la saga. Il y a de la sauvagerie et de la perversion dans les histoires de David Lapham et c’est ce que l’on apprécie au plus haut point. Cette attirance-répulsion malsaine est jouissive.

Le trait en noir et blanc de l’auteur de Shadowman et Harbinger : the beginnins est majestueux. Le découpage est chirurgical (un gaufrier de huit cases par bande de deux). Ses blancs sont surprenants et lumineux.

Stray bullets : la suite, vite !

Articles écrits avec Damien Duarte et Mikey Martin
Article posté le dimanche 28 avril 2019 par Damien Canteau

Alejandro Jodorowsky 90e anniversaire (Les humanoïdes associés) - Moebius - intégrale
  • Alejandro Jodorowsky, 90e anniversaire, volumes 1.2 et 3
  • Scénariste : Alejandro Jodorowsky
  • Dessinateurs : Collectif
  • Éditeur : Les Humanoïdes Associés
  • Prix : 39€
  • Parution : 13 février 2019
  • ISBN : 9782344030073

Résumé de l’éditeur : A l’occasion de ses 90 ans, une collection anniversaire en douze volumes reprenant tous les titres d’Alejandro Jodorowsky parus chez les Humanoïdes Associés.

De Gir à Moebius Le lac d'émeraudes (Les humanoïdes associés) - intégrales
  • De Gir à Moebius, Le lac d’émeraudes
  • Auteurs : Jean Giraud / Moebius
  • Éditeur : Les Humanoïdes Associés
  • Prix : 24.95€
  • Parution : 06 mars 2019
  • ISBN : 9782731629262

Résumé de l’éditeur : Comment devient-on un génie ? Avec cette réédition du recueil d’oeuvres de jeunesse de Jean Giraud/Moebius, les Humanoïdes Associés lèvent le mystère de la naissance d’un géant de la bande dessinée !

Number 5 de Taiyou Matsumoto (Kana) - intégrales
  • Number 5
  • Auteur : Taiyou Matsumoto
  • Editeur : Kana, collection Made In
  • Prix : 18€
  • Parution : 18 janvier 2019
  • IBAN : 9782505060888

Résumé de l’éditeur : Dans un monde futuriste imaginaire, Number Five, tireur d’élite au sein du Conseil Rainbow, une organisation armée pour la protection de la paix s’est révolté et personne ne semble pouvoir l’arrêter ! Il a entraîné dans sa fuite sa la jeune Matriochka. Les troupes du Conseil Rainbow n’auront de cesse de le rattraper et de l’éliminer… Sur cette base dramatique, l’aventure se mêle à l’onirique, la narration éclatée s’adjoint un graphisme époustouflant qui ont ensemble constitué la marque de fabrique de l’auteur. Bref, un must have de Taiyô Matsumoto à découvrir enfin en intégrale !

Stray Bullets 1 de David Lapham (Delcourt) - intégrales
  • Stray Bullets, volume 1
  • Auteur : David Lapham
  • Editeur : Delcourt, collection Comics
  • Prix : 34.95€
  • Parution : 10 avril 2019
  • IBAN : 9782413008118

Résumé de l’éditeur : Stray Bullets, c’est l’histoire de gens qui prennent les mauvaises décisions. Des paumés, des camés, des pauvres types qui perdent le contrôle de leurs vies. Une fillette assiste à un double meurtre, un jeune homme tombe amoureux de la mauvaise personne. Quant à Amy Racecar, elle parle à Dieu… Cette série de portraits constitue autant de fables modernes, sinistres, drôles parfois, violentes toujours.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir