L’éclaireur récits gravés de Lynd Ward

Lynd Ward, maître de la narration picturale, est mis en lumière par la publication d’un sublime coffret, L’éclaireur, par les éditions Monsieur Toussaint Louverture. Plongée dans les racines du roman graphique. Fascinant !

Lynd Ward : une vie en dessin

Avec Frans Masereel (Idée), Lynd Ward est considéré comme l’inventeur du roman graphique. Tous les deux ont posé les bases de ce genre si important dans le monde du 9e art.

Illustrateur américain (26 juin 1905 – 28 juin 1985), Lynd Ward créa de nombreux livres pour enfants mais également pour adultes.

Plus jeune, l’auteur contracta une tuberculose qui lui laissa des séquelles tout au long de sa vie. Cela ne  l’empêcha pas de créer. Il suivit notamment les beaux-arts au Teacher’s College de l’Université de Columbia.

C’est à Leipzig où il s’est installé avec sa femme, May, qu’il découvre la gravure. Il est suit des cours en auditeur libre à l’Académie Nationale des Arts Graphiques et du Livre. Là, il fait la connaissance d’Alexander Mueller, son professeur, qui lui apprend la technique de la gravure sur bois.

C’est en 1927 qu’il découvre Frans Masereel par la lecture de son ouvrage Le soleil. Récit sans parole, le livre est un vrai coup de cœur pour Lynd Ward.

Romans graphiques gravés sur bois

Deux ans plus tard, il imagine Gods’ Man, son premier ouvrage sans texte entièrement créé sur du bois. C’est le début d’une longue aventure jusqu’en 1938. Après ce titre, il publie cinq romans graphiques avec le même procédé pendant cette période : Madman’s Drum (1930), Wild Pilgrimage (1932), Prelude to a Million Years (1933), Song Without Words (1936) et Vertigo (1937). Tous sont aujourd’hui réunis dans le même coffret publié par Monsieur Toussaint Louverture, un éditeur qui aime les univers singuliers d’auteurs (Moi ce que j’aime c’est les monstres d’Emil Ferris ou Mind MGMT de Matt Kindt).

Ces six livres ont alors une grande influences sur les générations qui suivent. Quelques autrices et auteurs se revendiquent de Lynd Ward, comme Alan Moore ou Robert Crumb.

L’éclaireur : coffret hors-norme

Lorsque l’on regarde le coffret L’éclaireur, on est tout de suite intrigué par le côté énigmatique des planètes. Trois livres le composent, reprenant ainsi les six titres produits entre 1929 et 1938.

L’objet en lui-même est beau. Il faut souligner le soin apporté au travail d’édition. Les livres ont un style rétro comme ceux du début du XXe siècle. Le papier est de grande qualité aussi. Pour plus de confort de lecture, les images sont imprimées sur la partie de droite du livre. Ainsi, les encres ne traversent pas l’une sur l’autre.

Puis on ouvre un par un, les ouvrages. Quelle claque graphique ! Quelle élégance dans ce dessin en noir et blanc, d’une grande puissance ! On est subjugué par ces illustrations. Et dire que Lynd Ward les a créé sur du bois !

Les illustrations sont dans la veine des Expressionnistes. L’auteur chicagoan met en lumière des anonymes dont les dilemmes peuvent se rapprocher du mythe faustien. Sans texte, il faut donc que les lecteurs se fassent leur propre interprétation des images. Quelle audace pour l’époque !

L’éclaireur, récits gravés de Lynd Ward : chef-d’œuvre de la narration picturale, nommé en sélection patrimoine d’Angoulême 2021. Un coffret à posséder dans sa bédéthèque !

Article posté le mardi 26 janvier 2021 par Damien Canteau

L'éclaireur récits gravés de Lynd Ward (Monsieur Toussaint Louverture)
  • L’éclaireur, récits gravés de Lynd Ward
  • Auteur : Lynd Ward
  • Editeur : Monsieur Toussaint Louverture
  • Prix : 65 €
  • Parution : 22 octobre 2020
  • ISBN : 9791090724952

Résumé de l’éditeur : En seulement six livres, Lynd Ward (1905-1985) s’est imposé comme l’un des précurseurs du roman graphique. Ses histoires – de l’artiste qui vend son âme, au couple pris dans les tourments de leur époque, en passant par l’homme maudit de ses péchés et l’ouvrier rebelle à la psychée tourmentée – ont su capturer un monde plein de contradictions dans des images d’une époustouflante modernité. Sur les pas de Frans Masereel et d’Otto Nückel, ces récits en gravures sur bois, ou romans sans paroles, dessinent les contours d’une oeuvre riche et exaltée. Livre après livre, cette anthologie donne à voir comment Lynd Ward, innovateur acharné, s’est créé un moyen d’expression rarement égalé en termes de puissance narrative, de construction de personnages, d’imaginaire et de techniques, où le lecteur écrit l’histoire autant qu’il la lit.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir