Vanikoro

Fin du dix-huitième siècle, deux frégates s’échouent au sud de l’archipel des îles Salomon, à Vanikoro. La Boussole et l’Astrolabe devaient guider deux cent vingt hommes dans l’exploration de l’océan Pacifique. 1785, à la tête de cette expédition qui doit durer quatre ans, le Capitaine de Galaup, comte de Lapérouse. C’est en juin 1788, trois mois après avoir quitté la côte australienne que disparaît le fleuron de la Marine Royale. Patrick Prugne s’empare de la légende de Vanikoro. Dans ce splendide roman graphique sont narrés faits avérés, dans lesquels l’auteur d’Iroquois y saupoudre sa propre vision  du destin des naufragés. Immersion dans une aventure haletante.

UNE EXPÉDITION QUI VIRE AU DRAME

Juin 1788. La mer, déchaînée, pulvérise les deux navires contre les récifs coralliens d’une île jusqu’alors inconnue. Les premiers survivants à atteindre Vanikoro sont ceux qui résidaient sur La Boussole. La frégate engloutie et le peu d’hommes à découvrir la masse de terre laissent imaginer la violence de la tempête maritime. Le comte de Lapérouse reste introuvable…

Non loin de là, l’équipage de l’Astrolabe est plus épargné. Grâce notamment au bateau qui est resté vaillant quelques jours, avant de sombrer. L’occasion de récupérer le maximum de vivres et autres nécessités, afin d’affronter l’inconnu de manière un peu plus sereine.

Ainsi, nous allons assister d’un côté, au parcours des trois rescapés de La Boussole qui s’enfoncent dans les entrailles d’un endroit menaçant pour retrouver leurs camarades de L’Astrolabe. Et de l’autre, à l’élaboration d’un campement et d’une stratégie sous les ordres du lieutenant Blondela. Construire un navire de fortune sera le principal objectif.

VANIKORO, UNE ÎLE HOSTILE

Mais c’est bien autour de ces coupeurs de tête que règne une atmosphère anxiogène. L’île de Vanikoro est habitée. Et nos marins, officiers ou savants se rendront vite compte que les autochtones ne sont pas très accueillants.

Parsemés de rencontre exotique (avec un petit enfant), d’espoir classique dans ce genre d’intrigue, d’oiseau symbolique (messager de Dieu) ou de pertes humaines marquantes, Vanikoro offre tous les ingrédients pour que cette aventure soit captivante du début à la fin. Sans temps mort, on se demande comment vont bien pouvoir s’en sortir cette poignée d’hommes dont, soyons honnêtes, le destin ne donne pas lieu d’être optimiste. C’est aussi l’occasion d’observer l’instinct de survie que tout être vivant peut avoir, même dans la pire des impasses. Parfois motivé, certes, par un précieux coffre au trésor…

UN ROMAN GRAPHIQUE DE TOUTE BEAUTÉ

Patrick Prugne excelle une nouvelle fois dans sa faculté à nous faire entrer dans son imaginaire, qui est, somme toute, très crédible. Il nous avertit dès le début du récit. Bien que ce grand mystère maritime ait réellement existé ainsi que tous ses protagonistes, leurs issues ne proviennent que de ses extrapolations. Mais on sent une telle passion, un tel engouement à relater ce tragique épisode, que son hypothèse nous satisfait pleinement.

Magnifié par un dessin à l’aquarelle toujours aussi chaleureux et identifiable, P. Prugne prouve, s’il en était besoin, qu’il est un formidable conteur graphique aussi passionné que passionnant.

Cette traversée maritime a inspiré récemment l’un des plus grands parcs de loisirs français pour une reconstitution bien sentie. Dans l’univers de la bande dessinée, le mystère de Lapérouse a aussi droit à sa mise en lumière. Grâce à Patrick Prugne qui retrace l’histoire de ces hommes disparus, Vanikoro nous fait vibrer avec une émotion sans failles.

Article posté le vendredi 26 octobre 2018 par Mikey Martin

Vanikoro de Patrick Prugne (Daniel Maghen) décrypté par Comixtrip, le site BD de référence
  • Vanikoro
  • Scénariste : Patrick Prugne
  • Dessinateur : Patrick Prugne
  • Éditeur : Daniel Maghen
  • Prix : 19,50 €
  • Parution : 18 octobre 2018
  • ISBN : 9782356740571

Résumé de l’éditeur : Le 1er août 1785, deux frégates de la Marine Royale, la Boussole et l’Astrolabe, quittent le port de Brest. À leurs bords, deux cent vingt marins, matelots, officiers et scientifiques prêts pour un long voyage autour du globe qui doit durer quatre ans. À leur tête, le capitaine de vaisseau Jean-François de Galaup, comte de Lapérouse, sait combien cette expédition en ce siècle des Lumières est le rêve de son roi. Les escales se succèdent tandis que les cales s’emplissent de plantes, fleurs, insectes, étoffes, épices et de tant d’autres trésors inestimables. Au mois de mars 1788, les deux frégates appareillent de Botany Bay sur la côte Est australienne et font voile vers l’archipel des îles Salomon. Dans quelques mois, ils seront à l’île de France (actuelle Saint Martin). L’histoire débute en ce mois de juin 1788, tandis qu’une terrible tempête menace de faire échouer les deux vaisseaux sur les récifs coraliens d’une île inconnue : Vanikoro !
Dans la lignée des succès de librairie Iroquois et Pawnee, Patrick Prugne retrouve les grands espaces et l’Aventure, sur fond de vérité historique. Il réalise avec Vanikoro un rêve de plusieurs années : retracer l’histoire de l’expédition Lapérouse et lever, à l’aide d’une solide documentation et de son imagination fertile, le mystère qui entoure son naufrage.

À propos de l'auteur de cet article

Mikey Martin

Mikey Martin

Mikey, dont les parents ont tout de suite compris qu'il était sensé (!) a toujours été bercé par la bande dessinée. Passionné par le talent de ces scénaristes, dessinateur.ice.s ou coloristes, il n'a qu'une envie, vous parler de leurs créations. Et quand il a la chance de les rencontrer, il vous dit tout !

En savoir