Bjorn le morphir, tome 7 : La revanche du morphir

Toutes les bonnes choses ont une fin et c’est le cas de la superbe série Bjorn le morphir. Thomas Lavachery et Thomas Gilbert nous offrent un final en apothéose pour ce titre qui restera comme l’un des meilleurs dans son genre. Attention la revanche du morphir risque de faire très mal !

Bjorn est toujours dans une fâcheuse posture après la fin du volume 6 : il est l’obligé de Batachikhan, un tyran sans cœur, avide de pouvoir et de sang. Son rêve : conquérir le monde entier, rien que ça ! Depuis sa défaite en territoire Gol, le jeune morphir doit mettre son bras au service de ce fou.

Un jour alors qu’il est à la chasse, Bjorn découvre une jeune fille sauvage qu’il décide de recueillir chez lui et d’adopter. Pourtant, personne autour de lui ne fait confiance à cette fillette. Elle serait une « bark aguch », un démon. D’ailleurs, le morphir doit prouver à son chef qu’elle n’en est pas un, sinon elle sera exécutée.

Côté cœur, Bjorn est en couple avec Orbei, même s’il n’a pas oublié au plus profond de lui sa chère Sigrid. Côté famille, son frère Gunnar est de plus en plus proche de Batachikhan. Enfin, lors d’un combat contre Dari Bukha, il perd sa main droite. Rien ne va plus pour le morphir qui pense toujours autant à son royaume le Fizzland, pourtant si loin…

Nous ne le répéterons jamais assez : Bjorn le morphir est une formidable-géniale-excellente série fantastique pour adolescent.e. Comme nous l’avions dit auparavant (tome 4 et tome 5), cette belle adaptation des romans de Thomas Lavachery (Bjorn le morphir, Bjorn aux enfers, Bjorn aux armées, soient 8 livres) est un régal pour les yeux et intelligente dans son propos.

Le romancier – qui adapte lui même le scénario en BD – parsème son récit d’obstacles, de surprises et de rebondissements dans ce 7e volume. Cette ultime volet de 72 pages accroche le lecteur de bout en bout par les complots de cour, la tyrannie de Batachikhan, ses ennemis, une fillette sauvageonne mais aussi le désir profond de Bjorn de retrouver les siens et son Fizzland. Tout au long de l’album, le lecteur observe la métamorphose du jeune héros et la puissance rejaillir de ses entrailles. Le sang coule et les morts jonchent le sol mais l’idéal de retrouver son royaume chevillé au corps est toujours présent.

Thomas Gilbert conclut lui aussi en grande forme ce dernier volet de la saga. L’auteur de Vénéneuses, Sauvage ou la sagesse des pierres et Nordics réalise des planches pleines de vie, de mouvements. Les trognes de ses personnages sont magnifiques. Les grands aplats de couleurs en fond de vignette permettent de mettre tout l’accent sur les émotions des protagonistes.

Comme le révélait Thomas Lavachery sur le Blog de Bjorn le morphir le 09 mars 2018 : « La collaboration avec Thomas Gilbert, heureuse, vraiment idéale, se termine sur Bjorn – mais elle se poursuivra dans un registre assez différent. Je n’en dis pas plus pour l’instant ». Une excellente nouvelle !

Article posté le samedi 05 mai 2018 par Damien Canteau

Bjorn le morphir 7 de Thomas Lavachery et Thomas Gilbert (Rue de Sèvres)
  • Bjorn le morphir, tome 7/7 : La revanche du morphir
  • Scénariste : Thomas Lavachery
  • Dessinateur : Thomas Gilbert
  • Editeur : Rue de Sèvres
  • Parution : 07 mars 2018
  • Prix : 14€
  • ISBN : 9782369816812

Résumé de l’éditeur : Bjorn le morphir aurait-il perdu ses pouvoirs ? L’expédition en territoire gol a tourné au désastre et Bjorn s’est enrôlé, contraint et forcé, dans l’armée de Batachikhan, le nouveau maître des steppes. Côtoyer le seigneur de guerre n’est pas sans risque. L’homme a l’esprit tortueux, un cœur d’acier, une main de fer. Malheur à celui qui a l’heur de lui déplaire ! Dans le sillage du conquérant, Bjorn prend du galon, apprend l’art de la guerre et de la stratégie militaire. Entre deux combats, il devient même père en adoptant une fillette trouvée dans le désert. Le Fizzland paraît soudain bien loin… Qu’attend Bjorn pour délivrer son peuple et revoir sa chère Sigrid ? Qu’attend-t-il pour redevenir un morphir ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir