Chiisakobé : Prix Asie de la critique ACBD 2016

Hier, sur la scène Kuri de la Japan Expo 2016, fut attribué le Prix Asie de la critique ACBD 2016 à Chiisakobé de Minetaro Mochizuki aux éditions Le Lézard Noir. C’est Stéphane Duval, fondateur de la maison d’édition, qui a reçu la distinction, succédant ainsi à Poison City de Tetsuya Tsuitsui (Ki oon).

Ainsi ce merveilleux titre rejoint les prestigieux lauréats de ce Prix Asie créé en 2007. Entre autre : Gen d’Hiroshima (Keiji Nakazawa, Vertige Graphic) pour la première édition, Undercurrent (Tetsuya Toyodo, Ki oon) en 2009, Une vie dans les marges (Yoshihiro Tatsumi, Cornélius) en 2012, Opus (Satoshi Kon, Imho) en 2013 ou encore Wet Moon (Atsushi Kaneko, Casterman) en 2014.

 

Pour rappel, étaient en compétition cette année :

  • Anguilles démoniaques, de Yusuke Ochiai et Yû Takada, éditions Komikku, lire la chronique.
Article posté le vendredi 08 juillet 2016 par Damien Canteau

Chiisakobe fait partie des 15 meilleures BD publiées en 2015 pour Comixtrip, le site spécialisé en bande dessinée
  • Chiisakobé
  • Auteur :  Minetaro Mochizuki
  • Traduction : Miyako Slocombe
  • Editeur : Le lézard noir
  • Parution :  octobre 2015

Résumé de l’éditeur: Shigeji, jeune charpentier, perd ses parents et l’entreprise familiale, «Daitomé», dans un incendie. Se rappelant les paroles de son père, « quelle que soit l’époque dans laquelle on vit, ce qui est important, c’est l’humanité et la volonté», il fait le serment de reconstruire Daitomé.

Mais son retour à la maison natale s’accompagne de l’arrivée de Ritsu, amie d’enfance devenue orpheline et qu’il embauche comme assistante, et de cinq garnements au caractère bien trempé échappés d’un orphelinat. La cohabitation va faire des étincelles.

Adaptation du célèbre roman de Shûgorô Yamamoto situé dans la période Edo et que Minetarô Mochizuki transpose dans le Japon d’aujourd’hui, Chiisakobé attire d’abord le regard par son dessin pop, agréable et élégant, qui nous donne envie de nous attarder sur chaque case. De même, la finesse des expressions de ces personnages au caractère complexe nous incite à nous reconnaître en eux. D’une composition originale et rempli d’humour, l’univers de Chiisakobé charme le lecteur tout en le prenant rapidement dans son suspense : Shigeji parviendra-t-il à reconstruire Daitome ? Comment va évoluer la relation entre Ritsu et Shigeji ? Quel avenir attend les orphelins ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir