A Pink Story

Pour Kate Charlesworth, le combat pour les droits des homosexuel.les est toujours d’actualité. L’une de ses armes : la bande dessinée. Dans A Pink Story, elle raconte les années de lutte et sa propre histoire. Une fresque historique LGBTQIA+ instructive et passionnante.

50 ans de luttes par la bande dessinée

Depuis 1973, Kate Charlesworth raconte le monde et le monde qui l’entoure. Un monde très gay. L’artiste lesbienne couche sur ses planches des histoires autour des droits de homosexuel.les. C’est cette année-là d’ailleurs qu’elle fait paraître parait Twice Nightly, dont l’intrigue mettait en scène deux gays et des suffragettes.

Pendant cette riche et longue carrière, elle illustre des articles et réalise des bandes dessinées pour de nombreuses revues militantes comme Sapho, Pink Paper ou Gay News. Elle travaille également pour The Guardian, The Independant ou City Limits.

En 2019, elle publie Sensible Footwear: A Girl’s Guide que traduisent aujourd’hui en français les éditions Casterman, sous le titre A Pink Story. Dans ce album de 320 pages, elle raconte son histoire. Une histoire qui a débuté le dimanche de Pâques 1950 à Barnsley au Royaume-Uni.

Une vie de petite fille à part

« Un enfant né un dimanche est sage, allègre et gai ! »

Et si l’infirmière de la maternité avait eu raison ? Et si dans ses gènes, Kate avait toujours su qu’elle était gay ?

Alors petite, elle est un peu « à part ». Née dans une famille bourgeoise dont le père est marin et la mère au foyer au discours rétrograde, elle reçoit une éducation de petite fille modèle. Pourtant, rapidement, elle préfère construire des objets en bois  et porter des pantalons ; choses invraisemblables pour l’époque.

Destinée à quitter le foyer familial pour se marier et être une bonne épouse, elle ira contre ce déterminisme imposé par sa caste. Elle découvre d’ailleurs ses premiers émois avec une voisine mais cela ne dure pas longtemps car les parents de cette dernière mettent leur véto.

L’université, un lieu d’émancipation pour Kate

C’est en 1968 que Kate commence à découvrir son homosexualité. Sa classe préparatoire et sa vie à Manchester vont grandement la faire évoluer sur sa sexualité. Loin de sa famille et des préjugés, elle lit, s’informe via des réunions, franchit le pas de coucher avec une femme et tombe même amoureuse.

Pourtant, on ne peut pas dire que les années 1970-1980 étaient exemptes de climat d’homophobie et de peur. Cette période va néanmoins commencer à réveiller les consciences par des manifestations en Grande-Bretagne, aux États-Unis, en Europe. Un vent de liberté, souvent réprimé, souffle alors sur la communauté LGBT…

A Pink Story : un histoire de l’homosexualité au Royaume-Uni

En choisissant le mode autobiographique dans A Pink Story, Kate Charlesworth peut parler de son parcours, de ses expériences et son vécu mais aussi peindre une grande fresque des droits des homosexuel.les au Royaume-Uni.

Aujourd’hui âgée de 71 ans, l’autrice peut ainsi faire un bilan de son existence, de ses années de luttes et de conter aux lecteurs l’histoire des LGBT en Grande-Bretagne. Ainsi, dans A Pink Story, elle alterne son passé avec celui plus généraliste des combats pour les droits des gays. Un récit commun qui débute en 1953, trois ans après sa naissance, par un mot qui va changer le cours de l’Histoire. Ce nom commun c’est « homosexualité », prononcé parle docteur Jacob Bronowski sur la BBC, qui fut ensuite reprit par un éditorialiste du Sunday Times. Représentant « un problème grave et grandissant », le journaliste pense qu’il est « un énorme risque ». En lançant cela à la face du monde, cela ne pouvait donc pas être anodin. Les homosexel.les entrèrent alors dans une période sombre de rejet, d’humiliations et même parfois d’assassinats. Le chemin serait long jusqu’à un début d’acceptation. Par ses bandes dessinées, Kate Charlesworth allait aussi y prendre part.

A Pink Story : une fresque historique passionnante

A Pink Story, c’est une plongée passionnante dans l’histoire des mouvements pour les droits des LGBTQIA+. Kate Charlesworth met donc en scène des pages informatives, souvent méconnues du grand public pour retracer leurs luttes. Toutes les grande figures gay historiques se croisent dans les pages de l’album : de Billie Jean King à Freddie Mercury, en passant par Oscar Wilde ou Jackie Forster. Ces figures sont aussi des exemples pour tous les anonymes ou pour les jeunes qui veulent ensuite s’assumer. Elles sont aussi sorties du placard alors que le Sida ravage la communauté gay. Un double combat qui se mêle aussi aux luttes pour les droits de femmes et contre le racisme. Des combats communs qui sont très importants dans l’Histoire des droits humains.

« Tant que des gens nous craignent et nous haïssent, la bataille n’est jamais gagnée. »

En cela, A Pink Story est à rapprocher de Stuck Rubber Baby d’Howard Cruse ou L’essentiel des gouines à suivre, Fun Home ou C’est toi ma maman d’Alison Bechdel. Ces albums sont important dans le monde du 9e art. Ils forment une vraie fresque historique essentielle pour les gays et lesbiennes.

« Toute l’idée de cet album est que les plus jeunes comprennent leur histoire, car tout le monde devrait connaître l’histoire des communautés auxquelles il appartient. »

De la force des dessins

Pour distinguer les planches autour des droits des LGBT, Kate Charlesworth utilise beaucoup de couleur, des superpositions de photos de personnalités, d’affiches de film, de magazines… Les encadrés explicatifs et les biographies sont agrémentés de caricatures de femmes et d’hommes ayant tous à leur manière fait avancer la cause.

Ces pages très belles et très bouillonnantes tranchent avec celles sur la vie de l’autrice. Leurs bases en bichromie noire et grise sont rehaussées par des touches de couleurs plus vives (jaune, rouge, vert).

A Pink Story n’est pas uniquement ciblé pour les personnes LGBT, l’album intéressera tous les passionnés d’Histoire, d’Histoire des minorités, des lectrices et lecteurs tout simplement curieux.ses.

Article posté le samedi 04 septembre 2021 par Damien Canteau

A Pink Story de Kate Charlesworth (Casterman)
  • A Pink Story
  • Autrice : Kate Charlesworth
  • Traductrice : Annick Evrard
  • Editeur : Casterman
  • Prix : 25
  • Parution : 25 août 2021
  • ISBN : 9782203216501

Résumé de l’éditeur : Une histoire, à la fois personnelle et collective, de la vie LGBTQI+ des années 50 à nos jours En 1950, à la naissance de Kate, l’homosexualité masculine est passible d’emprisonnement. Mais l’homosexualité féminine n’a jamais constitué un délit au Royaume-Uni, ce qui rend les lesbiennes encore plus invisibles, y compris à leurs propres yeux. En grandissant dans le Yorkshire, la jeune Kate est bien obligée de dénicher des modèles à suivre partout où elle le peut : dans la vraie vie, les livres, le cinéma et à la télévision. A Pink Story retrace l’histoire fascinante de la manière dont la Grande-Bretagne d’après-guerre est passée d’un pays hostile envers les « invertis » à l’univers LGBTQI+ actuel. Kate confronte les enjeux et les défis politiques de l’époque à son expérience personnelle : prise de conscience de sa propre sexualité, coming out vis-à-vis de ses parents, plongée dans la culture lesbienne et gay, mais aussi la perte d’amis chers à cause du sida.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir