Gino Bartali

Remportant trois Giri (Tour d’Italie) et deux Tours de  France (à dix ans d’intervalle  — 1938 et 1948 — ce qui reste encore aujourd’hui un exploit inégalé), Gino Bartali est considéré comme l’un des meilleurs coureurs cyclistes de tous les temps.

Gino Bartali : Un biopic signé par un duo italo-allemand

Gino Bartali, un champion cycliste parmi les justes est un album scénarisé par l’Allemand Julian Voloj et dessiné par l’Italienne Lorena Canottiere aux éditions Marabulles.

Le champion italien a eu une carrière phénoménale et sa rivalité avec Fausto Coppi, l’autre grand cycliste transalpin, a déchaîné les passions dans la Botte. Durant la Seconde guerre mondiale, Bartali refusa de servir le régime fasciste de Mussolini. Au contraire, il joua un rôle de messager clandestin en acheminant des documents pour sauver des centaines de Juifs. Un Juste parmi les Justes.

Superbes dessins de Lorena Canottiere

Tout était donc là pour faire une superbe histoire. Malheureusement, comme pour Ossi ou Bobby Fischer, Julian Voloj ne parvient pas à nous transporter véritablement dans son récit. Son scénario est plat, sans surprise, trop rectiligne.

Non, la force de cet album est ailleurs : dans les magnifiques dessins de Lorena Canottiere qui, elle, parvient à nous accrocher. Son coup de crayon est beau et son traitement des couleurs en bichromie est une vraie réussite !

Née en 1972, cette Italienne a commencé sa carrière par des publications dans des magazines transalpins comme “Corrierino”, “Schizzo presenta” “Mondo naif”, “Focus Junior”, “ANIMAls”, “Slowfood ». Elle a remporté le Prix Artemisia 2018 pour Verdad (Ici Même) et a été nominé en 2020 pour Sauf Imprévu (Ici Même) qui a été traduit dans cinq langues.

Au final, on passe un bon moment à admirer les illustrations de Lorena Canottiere mais on reste déçu par un scénario qui ne rend pas la force de l’existence hors du commun de Gino Bartoli.

Article posté le jeudi 07 octobre 2021 par Medionok

Gino Bartali de Julian Voloj et Lorena Canottiere (Marabulles)
  • Gino Bartali, un champion cycliste parmi les Justes
  • Scénariste : Julian Voloj
  • Dessinatrice : Lorena Canottierre
  • Editeur : Marabulles
  • Prix : 17,95 €
  • Parution : 16 juin 2021
  • ISBN : 9782501146937

Résumé de l’éditeur : Le Tour de France 1948 fera de la vie de la superstar italienne du cyclisme Gino Bartali une histoire fascinante. Tout commence par des débuts modestes dans un petit village près de Florence, jusqu’à son ascension vers la célébrité grâce à ses victoires au Tour d’Italie en 1936 et 1937, puis au Tour de France en 1938. Cela aurait pu être le récit d’une grande réussite, mais hélas son frère, qui était lui aussi un cycliste renommé, meurt dans un accident, amenant Gino à remettre en question sa carrière. Puis la montée du fascisme l’oblige à l’interrompre, mais également à faire des choix de vie cruciaux. Sans que même sa famille ne le sache, il rejoint la résistance, passe en fraude des documents de la police fasciste et de l’armée allemande, et cache une famille juive dans son grenier ; activités dont il ne parlera jamais, mais qui lui vaudront un hommage posthume à Yad Vashem. Pour finir, il gagne son second et dernier Tour de France, dix ans après sa première victoire. C’est avec cette prouesse, le plus grand écart de temps entre deux victoires de l’histoire du Tour de France, qu’il laisse son empreinte professionnelle. L’auteur Julian Vojol et l’illustratrice Lorena Canottiere font équipe pour retracer, en réunissant différentes sources, la vie incroyable de ce merveilleux et véritable héros italien.

À propos de l'auteur de cet article

Medionok

Medionok

Né la même année que le festival d'Angoulême, Medionok a toujours aimé la BD et comme il adore écrire, c'est tout naturellement qu'il rédige des chroniques.

En savoir