Jeannot

Jeannot est jardinier et il arrive à communiquer avec les végétaux. Un jour, il croise Josette et son chien Dagobert.  Loïc Clément et Carole Maurel imaginent cette rencontre dans Jeannot, un très joli album tendre et bienveillant. Une très belle surprise !

Jeannot ou la passion des plantes

Jeannot est retraité. Seul, il passe son temps dans son jardin à cultiver plantes et arbustes. Auparavant, le vieil homme encore très alerte travaillait aux espaces verts de sa commune. D’ailleurs, tous les jours, il rend visite à ses anciens collègues pour tenter de leur transmettre son savoir. L’écoutent-il ? Pas vraiment.

Un jour, un chose bizarre lui arrive : Jeannot arrive à communiquer avec les plantes. Il les entend souvent se plaindre et peut même leur parler.

Quand Jeannot rencontre Josette

Très ordonné et aimant que tout soit bien rangé, Jeannot essaie de faire au mieux avec son don surnaturel. Le pire, c’est la nuit : il n’arrive pas à dormir à cause de ses deux arbres amoureux se trouvant dans son jardin.

Un jour au parc municipal, le vieil homme est en prise avec un arbre qui ne veut pas que Jeannot lui coupe des branches. Il râle. Non loin de là, sur un banc, Josette regarde éberluée cette scène surréaliste. Elle se moque de lui et lui vient l’enguirlander. « Ce fut ma première rencontre avec Josette… »

Les contes des cœurs perdus

Jeannot est le nouvel album grand public / jeunesse du talentueux Loïc Clément. Pour la sortie de cette nouvelle bande dessinée, les éditions Delcourt lui font un merveilleux cadeau : celui de créer une collection autour de ses récits. Ainsi sont nés Les contes des cœurs perdus. Il est très rare qu’un scénariste soit ainsi récompensé de son travail, qui plus est un scénariste Jeunesse. Quelle riche idée !

Dans cette collection, Chaussette (avec Anne Montel), Le voleur de souhaits (avec Bertrand Gatignol) et Chaque jours Dracula (avec Clément Lefèvre) seront alors réédités. Il peut être fier de lui, ses histoires sont vraiment somptueuses. Cela récompense son grand talent de conteur.

Chaussette merveilleusement décliné

Jeannot n’est pas une suite de Chaussette, l’album créé par Loïc Clément et Anne Montel. Jeannot est une autre histoire mettant en scène les personnages de Chaussette : Josette, son chien Dagobert et Merlin, le voisin de la vieille dame. C’est à cause de son défaut de prononciation de son prénom lorsqu’il était plus petit, que Josette reçut le surnom de Chaussette.

Quelle bonne idée de ne pas avoir choisi de faire une suite mais une histoire parallèle. Sans trop en dévoiler, le scénariste du Temps de mitaines aborde avec délicatesse et pudeur de belles thématiques : l’absence, la solitude l’amour au quatrième âge et l’écologie, le tout mâtiné d’un brin de fantastique (Jeannot parle-t-il vraiment aux plantes et arbres ou est-ce son esprit qui lui joue des tours ? Finalement est-ce si important de le savoir ? Laissons planer le mystère.) mais également d’humour.

De la chaleur du dessin

Carole Maurel n’est pas Anne Montel. Son trait est éloigné de celui de sa consœur et c’est justement ce pari qui est réussi dans Jeannot. Avoir demandé à la dessinatrice d’En attendant Bojangles de reprendre la partie graphique fut un excellent choix de la part de Loïc Clément.

Son dessin jeté est empli de mouvements; il est très vivant. Ses planches sont d’une grande douceur et ses couleurs très chaleureuses. Nous apprécions aussi ses trames pour les scènes dans le passé.

Jeannot est un album bienveillant, positif, chaleureux, tendre mais également poignant. Un très joli titre pour inaugurer une belle collection Les contes des cœurs perdus.

Article posté le mercredi 10 juin 2020 par Damien Canteau

Jeannot de Loïc Clément et Carole Maurel (Delcourt) Les contes des coeurs perdus
  • Les contes des coeurs perdus : Jeannot
  • Scénariste : Loïc Clément
  • Dessinatrice : Carole Maurel
  • Éditeur : Delcourt
  • Prix :  10.95 €
  • Parution : 10 juin 2020
  • ISBN : 9782413019657

Résumé de l’éditeur : Pour Jeannot, la vie était simple et heureuse jusqu’à ce drame qui a tout changé. Depuis il s’est mis à entendre ce que disent les arbres et les plantes. Cela paraît un peu fou mais il peut vraiment les entendre ! On pourrait croire à un don du ciel inestimable, mais Jeannot y voit plutôt une malédiction car les arbres sont bêtes comme leurs racines..

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir