Le grimoire d’Elfie

Lorsque Louette récupère ses deux jeunes sœurs pour vivre avec elle dans un bus-librairie, c’est tout de suite le bonheur. Christophe Arleston, Audrey Alwett et Mini Ludvin racontent leur aventure magique dans Le grimoire d’Elfie, une sympathique série fantastique jeunesse. En route !

Grimoire et origamis

Depuis que leur mère est décédée il y a un an, Elfie – 11 ans – et Magda – 12 ans – vivent chez leur tante Delphine et leur oncle Alex.

Malgré Gravier son corbeau et ses origamis, ce n’est pas simple pour la jeune adolescente. Sa tante est détestable et Louette sa sœur de 18 ans n’habite pas avec elles.

Partir sur les routes de Bretagne

Après une énième incartade entre Elfie et Delphine, un bus anglais s’arrête devant la maison. A son volant : Louette. Elle vient chercher ses deux sœurs après la décision du juge. Elle est maintenant leur tutrice légale.

Elfie est heureuse. Elle prépare ses valises mais Magda est plus réticente. Après avoir vu sa petite sœur quasiment prête, elle change d’avis. C’est le début d’une grande aventure pour la sororité : elles vont écumer les routes de Bretagne dans le bus transformé en librairie.

Entre le grimoire magique, le livre qui pue, les lits à l’étage, Ronan et les habitants de Kermalo, tout est là pour que les trois sœurs passent de très belles vacances…

Le grimoire d’Elfie : de la magie et des livres

Voilà un très joli premier tome de série jeunesse ! Christophe Arleston (Léo Loden, Trolls de Troy) et Audrey Alwett ont conjugué leur talent pour livrer une histoire haletante et drôle.

Leur envie commune était d’écrire une série fantastique autour des livres et une belle histoire de fratrie, une sororité où les personnages féminins se serreraient les coudes malgré les difficultés.

Le premier volume aborde aussi les premiers émois, les chamailleries dans une fratrie, l’absence, le deuil, le retour aux racines mais également les relations entre générations.

Quoi de mieux pour faire voyager les lecteurs que l’univers de la littérature. Pour les transporter, le duo de scénariste a choisi un bus anglais-librairie. Le savoir qui se déplace et va à la rencontre des habitants, c’est tout le charme de ce car. Comme le montre le dessin en coupe de Mini Ludvin, ce véhicule est génial : des tas de livres, des lieux de cocooning, mais également un étage privé cosy et fonctionnel. On aimerait tellement le visiter pour de vrai !

La Bretagne au cœur

Ce bus anglais, il roule vers l’aventure. Dans Le grimoire d’Elfie, les trois sœurs décident de revenir vers un souvenir heureux avec leur mère. Ce lieu, ce sera : Kermalo, un village breton sur une presqu’île où elles sont venues en vacances. Pour y accéder, il faut attendre la marée basse comme pour aller sur l’île de Groix.

C’est comme si cet endroit était empli de mystères et de secrets. L’ambiance est donc pesante mais pas anxiogène non plus. On apprécie la plage où les filles stationnent pour la nuit et la place centrale où elle tentent de faire venir des clients.

Grimoire, magie, sorcière et mystères

Le grimoire d’Elfie c’est aussi de la magie et des mystères. Si leur passé n’est pas des plus joyeux (mère décédée, tante acariâtre), les trois sœurs vont de l’avant. Oui, le premier opus de la série est positif ! Si les obstacles parsèment leur route, tout est fait pour entrevoir des lueurs d’espoir dans leur vie.

Afin de ne pas gâcher votre plaisir de lecture, nous n’en dévoileront pas plus. On peut juste dire que la magie et le fantastique seront présents dans la deuxième partie de l’album.

Aidée aux couleurs par Hélène Lenoble, Mini Ludvin réalise de très jolies planches. Son trait tout en rondeur apporte de la chaleur aux visages de ses personnages. Leurs grands yeux permettent de jouer avec les émotions multiples du récit. Pour son premier album, la dessinatrice réussit son entreprise avec aisance.

Le grimoire d’Elfie : un début de conte moderne, malicieux, accrocheur, rafraîchissant et dynamique. De l’humour, des mystères et de la magie pour une série qui a tout pour plaire !

  • Pour prolonger cette chronique, découvrez notre entretien en deux partie de Christophe Arleston aux Utopiales.
Article posté le lundi 15 février 2021 par Damien Canteau

Le grimoire d'Elfie 1 de Christophe Arleston Audrey Awlett et Mini Ludvin (Drakoo)
  • Le grimoire d’Elfie, tome 1 : L’île presque
  • Scénaristes : Christophe Arleston et Audrey Alwett
  • Dessinatrice : Mini Ludvin
  • Coloriste : Hélène Lenoble
  • Editeur : Drakoo
  • Prix : 15,90 €
  • Parution : 03 février 2021
  • ISBN : 9782490735105

Résumé de l’éditeur : Elfie et Magda vivent depuis la mort de leur mère chez une tante acariâtre. Mais un jour leur soeur aînée revient de Londres : elle a transformé un bus anglais en librairie ambulante pour aller de village en village. Une nouvelle vie commence ! Leur première étape les amène dans une île bretonne où de vieilles rancoeurs secouent la population, pour un mystérieux timbre perdu. Mais surtout, Elfie découvre qu’elle a hérité des talents de sorcière de sa mère, et d’un grimoire qu’elle doit nourrir de ses écrits. Entre le Club des cinq et Kiki la Petite sorcière, un récit tendre et aventureux, plein de mystères et du charme des petites choses du quotidien, une histoire envoûtante tant pour les plus jeunes que leurs parents.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée). Il est le rédacteur en chef du site Comixtrip.

En savoir