Bloodshot Reborn

Bloodshot a cessé d’être le mercenaire ultime pour redevenir Ray Garrison.

Mais quand des massacres sont perpétrés aux quatre coins des États-Unis par des hommes aux yeux rouges, à la peau livide et arborant un rond couleur sang sur la poitrine, l’appel du guerrier se fait entendre.

Sous la plume du grand Jeff Lemire, Bloodshot est de retour, dans Bloodshot Reborn, paru chez Bliss Comics, dans une intégrale dont l’éditeur a le secret.

BLOODSHOT : LE RETOUR.

Cobaye d’une expérience secrète baptisée le Projet Rising Spirit, Ray Garrison s’est vu injecter des nanties, des nanorobots qui lui octroient des capacités physiques exceptionnelles et un pouvoir d’auto-guérison, le rendant absolument invincible.

Mais suite, aux événements qui se sont déroulés dans l’excellent crossover The Valiant, scénarisé par Matt Kindt (Grass kings, Mind MGMT) et Jeff Lemire, Bloodshot a fait la rencontre de la géomancienne Kay McHenry, une humaine capable d’invoquer les forces telluriques. Comme ultime présent, elle a expulsé les nanomachines de son corps, le privant par-là même de ses incroyables pouvoirs, mais lui rendant aussi son humanité.

Pourtant, comme toujours, l’accalmie ne peut durer. Bien vite, les nanites vont retrouver Ray Garrison mais cette fois-ci, c’est lui qui va décider de sa propre nature.

UN AUTEUR D’EXCEPTION.

Jeff Lemire l’a démontré à de nombreuses reprises, peu importe le ton, peu importe l’univers, il est capable d’exceller à chaque instant. Lost Dogs, Ascender, Winter Road, Sweet Tooth… Bien loin d’être exhaustive, cette liste est éloquente.

Avec Bloodshot Reborn, le scénariste canadien fait une nouvelle fois illustration de son grand talent.

Pourtant, cette fois-ci, l’exercice est glissant car Bloodshot est un personnage violent, caricatural, qui s’inscrit dans une continuité qui peut vite devenir handicapante.

Et ce dernier point constitue la première difficulté : les événements qui se sont déroulés lors de The Valiant sont primordiaux et doivent être portés à la connaissance du lecteur. Mais comment y parvenir sans rompre le rythme, si important dans ce genre d’histoire et surtout sans faire penser au lecteur qu’il se retrouve lésé s’il n’a pas lu l’œuvre qui précède ?

Eh bien, pour y parvenir, il ne faut à Jeff Lemire que 4 pages et une question :

« Qui était Bloodshot ? »

Efficace et maîtrisée, l’entrée en matière est un exemple du genre.

La deuxième difficulté, et non des moindres, consiste à être original et nuancé face à un personnage monolithique. Dans cette suite des aventures de Bloodshot, pour arriver à ses fins, Jeff Lemire va mettre l’accent sur l’épaisseur psychologique du personnage. Plus fragile car plus humain, il va devoir apprendre à faire confiance et à accepter de l’aide. Mais surtout, en fin connaisseur des comics, tous univers confondus, l’auteur va puiser des éléments chez les héros emblématiques du comic-book. Tantôt Punisher, tantôt Superman, tantôt Deadpool, tantôt Old Man Logan, Bloodshot se retrouve plongé dans la cour des personnages marquants dont certains épisodes entrent dans la catégorie très fermée des incontournables.

Pour notre plus grand plaisir, cet imposant volume de près de 650 pages proposé par les éditions Bliss Comics ne comporte pas moins de 5 arcs narratifs. Autant d’occasions de découvrir les facettes et même les déclinaisons du personnage.

À CHAQUE AMBIANCE, SON DESSINATEUR.

C’est désormais une caractéristique à laquelle on est habitués avec l’univers Valiant, un soin particulier est apporté au choix des dessinateurs. Parfois très semblables, parfois radicalement différents, leurs styles respectifs accompagnent la narration.

On a ainsi le plaisir d’admirer les magnifiques planches d’une pléiade d’artistes de renom, bien connus des lecteurs de l’univers Valiant et des comics en général: Mico Suayan (Vie et mort de Toyo Harada), Raúl Allen (Britannia), Patricia Martin (Gilad Anni-Padda, le guerrier éternel), Butch Guice (Archangel), Lewis Larosa (Savage), Stefano Gaudiano (Walking Dead T.32), Tomas Giorello (Ninja-K) , Doug Braithwaite (X-O Manowar), Renato Guedes (Shadowman), Kano (The Delinquents), Joe Bennett, Belardino Brabo, Ray Fawkes et enfin Benjamin Marra (les quatre derniers œuvrant sur les épisodes issus du Bloodshot Reborn Annual 2016 présenté en bonus en fin de volume).

Ces grands noms se voient attribuer des épisodes en fonctions de leurs capacités à mettre en avant des scènes d’introspections ou des combats épiques ; un vrai plaisir graphique.

Notons enfin que les éditions Bliss Comics complètent cette intégrale de nombreux croquis, galeries et autres couvertures absolument magnifiques. On relèvera d’ailleurs la présence d’une couverture réalisée pour l’épisode 8 par le maître Glenn Fabry (qui a réalisé les légendaires couvertures de la série Preacher de Garth Ennis et Steve Dillon), ce qui n’est pas si étonnant, tant le style de Mico Suayan lui rend hommage.

Dans ces nouvelles aventures de Bloodshot, Jeff Lemire parvient à se libérer de tout ce qui aurait pu être des contraintes pour finalement renouveler le personnage et graver sa légende.

Article posté le lundi 21 septembre 2020 par Victor Benelbaz

Bloodshot Reborn de Jeff Lemire (Bliss Comics / Valiant)
  • Bloodshot Reborn, intégrale
  • Scénariste : Jeff Lemire
  • Dessinateurs : Mico Suayan, Raúl Allen, Patricia Martin, Butch Guice, Lewis Larosa, Stefano Gaudiano, Tomas Giorello, Doug Braithwaite, Renato Guedes, Kano, Joe Bennett, Belardino Brabo, Ray Fawkes et Benjamin Marra
  • Editeur : Bliss Comics
  • Parution : 15 mai 2020
  • Prix : 49 €
  • ISBN : 9782375782156

Résumé de l’éditeur: BLOODSHOT ÉTAIT L’ARME PARFAITE… …Une machine à tuer, infusée de millions de nanites lui donnant des pouvoirs hors du commun. Un pantin aux souvenirs manipulés, aux ordres d’une organisation paramilitaire secrète qui l’envoyait sur les missions les plus dangereuses et immorales. Aujourd’hui, Bloodshot s’est libéré de ses anciens maîtres, mais l’ombre de son passé le suit toujours. Sous le choc des conséquences de sa vie antérieure, il vit caché, au bord de la folie. Poussé à reprendre les armes, il devra faire la paix avec ce qu’il était auparavant. Voici sa quête d’identité, dans ce thriller passionnant de Jeff Lemire (Black Hammer, The Valiant, Gideon Falls,…), l’auteur récompensé de plusieurs Eisner Axards et nommé à Angoulême. Il s’entoure d’artistes hors-normes, dont Mico Suayan (Harbinger ), Lewis LaRosa (Punisher) et Doug Braithwaite (Justice). Contient la série Bloodshot Reborn #1 à 18, 0 et Annual #1 + La mini-série Bloodshot USA #1-4.

À propos de l'auteur de cet article

Victor Benelbaz

Victor Benelbaz

Tombé dans la marmite de la bande dessinée depuis tout petit, Victor est un vrai amateur éclairé. Comics ou récits jeunesse sont les deux genres préférés de ce professeur de français.

En savoir