La chute

Publié avant le confinement lié au Covid-19, La chute est on ne peut plus actuel ! Jared Muralt développe une dystopie réaliste et glaçante où un père et ses enfants tentent de fuir l’attaque d’un virus qui met leur pays sans dessus-dessous. Troublant !

Chaleur et virus

En pleine canicule, Liam tente de joindre sa femme infirmière. Il vient d’être licencié à cause de la récession économique, elle même liée au dérèglement climatique. Le gouvernement n’arrive plus à contrôler ses citoyens qui essaient de survivre. Il décide alors d’instaurer la loi martiale. L’armée à donc tous les pouvoirs.

Liam est le père de Sophia, une adolescente vegan et Max, un jeune garçon. Tous les deux semblent être de gentils enfants.

Virus mortel

Du côté de son épouse, elle n’a pas donné de nouvelles depuis des heures. Liam tente de nouveau de la joindre, en vain. Lorsque Sophia parvient à parler à Marie, sa collègue, cette dernière lui apprend qu’elle est malade.

Le père et ses enfants foncent alors à l’hôpital. Mais sur la route c’est le chaos. Tout le monde est en voiture, essaie de fuir la ville et ceux ayant de l’argent tentent de prendre l’avion en direction de l’Europe. Les transports en commun sont suspendus, les écoles fermées, les réserves en carburant se vident et les lits manquent pour soigner les malades.

Lorsqu’ils arrivent, c’est déjà trop tard, le jeune femme est décédée du virus. Quelques jours plus tard, Alma, la mère de Liam tombe elle aussi malade et Sophia a disparu…

La chute : une série prémonitoire ?

En inventant La chute, Jared Muralt ne s’imaginait peut être pas être aussi proche de la réalité actuelle. Pourtant, il a élaboré son récit, il y a plus de quatre ans. Prévue en six tomes, la série semble tellement vraie dans le contexte du Covid-19. Un virus qui décime une population cela n’est pas très original en bande dessinée (Rover Red Charlie, The Walking Dead, Green Class…) mais l’ambiance, les relations entre les personnages, la mère infirmière qui contracte la maladie ou les confinements par zone, tout cela semble tellement réel et attisent la curiosité des lecteurs !

Dans la même veine pour l’atmosphère que la série Le reste du monde de Jean-Christophe Chauzy, La chute est passionnant, électrique et haletant. Cette dystopie est ultra-réaliste. En effet, le gouvernement fait tirer sur les foules, ne maîtrise plus grand chose, s’attend à des émeutes et des rébellions. L’économie s’effondre et les habitants pillent les magasins pour trouver à manger alors qu’ils n’ont plus un sou. Les Hommes ne sont plus des Hommes, ils sont déshumanisés, telles des bêtes affamées qui tueraient père et mère pour vivre.

Pire, des zones de confinements sont mises en place pour parquer les populations afin qu’elles ne se mélangent pas. Cette fresque d’anticipation est donc éminemment politique. Jared Muralt aborde aussi les problèmes du dérèglement climatique.

« Le monde que j’ai créé pour cette série n’est pas si éloigné du nôtre. Simplement, pour certains aspects, j’ai légèrement forcé le trait. Fondamentalement, les problèmes sont déjà présents dans notre société actuelle, telles la crise de l’environnement et la crise économique. »

Une famille en deuil et en fuite

La chute s’est aussi une très belle histoire familiale. L’histoire d’un père veuf et de ses deux enfants qui tentent de survivre. Si les temps sont durs, que parfois il peut y avoir des tensions, cette famille s’aime. En choisissant ce clan, Jared Muralt sait qu’il donnera de la chaire à son récit et qu’il attirera les sympathies de ses lecteurs. Ils sont attirés par ces personnages au bord du gouffre mais qui restent unis.

Dans la deuxième partie de l’album, Liam, Sophia et Max fuient. Le récit se transforme alors en un road-movie âpre et accrocheur. Le suspense est entier !

La chute, une série en écho à notre époque

Né en 1982, Jared Muralt vit aujourd’hui à Berne en Suisse. Cofondateur des studios Backyard – une agence de design graphique – il a publié en 2015 Hellship chez Paquet. Pour La chute, il réalise de superbes planches dans un style réaliste qui attire comme un aimant. Quant à ses couleurs cuivrées, elles sont très maîtrisées.

Avec La chute, Jared Muralt interroge les lecteurs sur les raisons qui mènent les hommes à ces folies, ces courses vers l’avant sans gardes-fous et cette apocalypse.

« Dans la chute, en plus, la société est attaquée par un virus dont la dangerosité n’est pas comprise dès le début »… comme une histoire que l’on vivrait aujourd’hui, une résonance au Covid-19 et des gouvernements dépassés par la crise sanitaire.

La chute : un album haletant, fort et glaçant, comme un écho à la crise actuelle. A lire pour réfléchir…

Article posté le mercredi 27 mai 2020 par Damien Canteau

La chute 1 de Jared Muralt (Futuropolis)
  • La chute, épisode 1
  • Auteur : Jared Muralt
  • Editeur : Futuropolis
  • Prix : 15 €
  • Parution : 04 mars 2020
  • ISBN : 9782754829588

Résumé de l’éditeur : Les records de chaleur et la pénurie d’eau posant de graves problèmes, il faut s’attendre à de mauvaises récoltes. La récession persistante et la crise économique mondiale qui l’accompagne ont pris une ampleur sans précédent. Plusieurs des pays nous entourant sont en train de sombrer dans le chaos, aussi pour garantir la sécurité intérieure, le gouvernement maintient sa décision de mobiliser une partie des forces armées. Pour finir, une bonne nouvelle : la grippe estivale semble désormais en phase de décroissance… DÈS LES PREMIÈRES PAGES, CE FLASH D’INFORMATIONS INSTALLE LA SITUATION. Dans une futur proche, le monde est en crise. Sans pour autant rejoindre le clan des « Alarmistes », essayant de vivre le plus normalement possible, Liam voit son quotidien bousculer. Le virus de la grippe emporte son épouse infirmière. Il va devoir affronter seul avec ses deux enfants, Sophia et Max, ce monde en chute libre. La violence s’installe peu à peu à Berne, provoquant des hordes de pillards et, en retour, des répressions policières. La ville est peu à peu désertée, Liam aura t-il d’autre choix que de la quitter à son tour ?

 

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir