Le garçon sorcière

Aster ne veut pas devenir métamorphe, il rêve d’être sorcier. Or dans sa famille ça ne se fait pas. Molly Knox Ostertag raconte ce tiraillement d’identité dans Le garçon sorcière, un très joli titre fantastique jeunesse chez Kinaye. Enthousiasmant !

Aster veut être sorcier

Dans la famille d’Aster, les filles deviennent sorcières et les garçons métamorphes. Les premières bénéficient de l’expérience des femmes et plus particulièrement de la grand-mère pour apprendre à jeter des sorts ou concocter des potions. Les seconds apprennent l’art de se transformer en animal grâce aux hommes.

Au milieu de tout cela, il y a Aster, un adolescent qui ne rêve que de devenir sorcier. Mais, c’est impossible pour les garçons. Les hommes et les femmes ont deux magies différentes.

Un esprit animalier pour chaque garçon

Holly, sa mère, a beau lui expliquer que cela n’est pas possible, Aster apprend en cachette la magie et note tout dans son carnet.

Têtu, l’adolescent poursuit sa quête. Il arrive même à parler aux arbres et faire pousser des baies. Il est surpris par Charlie, une jeune adolescente avec une jambe dans le plâtre. De cette rencontre, nait une belle amitié.

Quelques jours plus tard, le père d’Aster, Tohor, revient exprès de sa mission pour aider son fils dans son rite de passage. Chaque garçon est choisi par un esprit animalier. Mais ce moment tourne au drame : Segde, le cousin, disparait…

Le garçon sorcier : hymne à la différence

Le garçon sorcière est une excellent titre fantastique jeunesse. Encore une pépite dénichée par la jeune maison d’édition Kinaye (L’assistante de la baba yaga, The World, Jim Henson the storyteller).

Ce premier volume est surprenant, intelligent et accrocheur. C’est un superbe hymne à la différence, à la solidarité familiale et à l’amitié.

Molly Knox Ostertag sait y faire lorsqu’elle parle d’adolescence, des tracas et des bouleversements de ce moment charnière d’une vie. L’autrice de La révolte des Valtis choisit Aster pour incarner ces troubles d’identité. Ce jeune garçon au cheveux mi-longs n’aime pas être cantonné dans une case. Il veut être lui et être libre.

Alors que la coutume familiale veut que les hommes deviennent métamorphes, lui ne rêve que de magie ensorcelée. Cet angle fantastique permet à Molly Knox Ostertag de parler de genre d’une manière subtile et astucieuse. Le garçon n’est pas défini par sa sexualité qui induit des codes sociétaux mais pas ses envies. Quelle leçon et quelle belle valeur véhiculées par l’autrice américaine !

Combats de genre

Pour renforcer ce combat de genre (recherche d’identité, affirmation de soi), Molly Knox Ostertag imagine un combat physique. Les enlèvements successifs d’adolescents, la lutte pour les retrouver, le passé familial et les secrets ajoutent un beau suspense à l’intrigue.

Au milieu de cela, une grande et belle amitié entre Aster et Charlie se développe. Cette dernière ne juge à aucun moment les envies du premier.

La partie graphique est avenante par un dessin moderne, très lisible et vivant. Le découpage et la narration sont particulièrement soignés pour un génial résultat !

Le garçon sorcière : un titre à nul autre pareil, un récit fantastique aux propos multiples. Une histoire enthousiasmante !

Article posté le jeudi 23 janvier 2020 par Damien Canteau

Le garçon sorcière 1 de Molly Knox Ostertag (Kinaye)
  • Le garçon sorcière, volume 1/3
  • Autrice : Molly Knox Ostertag
  • Éditeur : Kinaye
  • Prix : 19.90 €
  • Parution : 24 janvier 2020
  • ISBN : 9782357990449

Résumé de l’éditeur : Dans la famille d’Aster, 13 ans, toutes les filles sont élevées pour devenir des sorcières, tandis que les garçons sont appelés à devenir métamorphes. Toute personne qui ose violer ces règles est bannie. Malheureusement pour Aster, il n’a pas encore trouvé sa forme… et il est toujours fasciné par la sorcellerie. Peu importe si c’est interdit… Lorsqu’un mystérieux danger menace les autres garçons, Aster sait qu’il peut les aider… Grâce à ses talents de sorcier. Il y sera encouragé par une nouvelle amie, Charlie, dépourvue de magie et anti-conformiste, qui va le convaincre d’utiliser ses talents. Et il va devoir se montrer encore plus courageux pour sauver sa famille… et trouver qui il est réellement.

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir