Les Quatre de Baker Street

Le plus célèbre quatuor de jeunes détectives au service de Sherlock Holmes est de retour ! Pour la nouvelle mission confiée par le détective, Les Quatre de Baker Street enquêtent sur les docks londoniens dans le milieu de la pègre chinoise. Encore un superbe opus signé Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand et David Etien. Une série grand public de qualité !

La marque du Scorpion écarlate

Limehouse, Londres. Gurney est furieux ! Il a reçu une lettre mystérieuse portant la marque du Scorpion écarlate. Le malfrat se rend chez Oncle Wang, son associé, pour tenter de comprendre pourquoi on lui a transmis cette missive.

Bien décidé à découvrir l’identité de cet ennemi, il claque la porte de la fumerie d’opium du maître chinois et confie l’affaire à ses hommes de main. De son côté, Wang fait de même. Qui en veut à leur business ?

Holmes confie le dossier aux Quatre de Baker Street

Sherlock Holmes est heureux ! Enfin le gouvernement français fait appel à lui pour la célèbre affaire de L’assassin des boulevards. Sans attendre, il fait un crochet au club Diogène pour y parler avec son frère Mycroft.

Plus tard, en pleine nuit et alors qu’il interroge des chinois sur les docks de la ville, Gurney est assassiné. Il a reçu une fléchette empoisonnée.

Avant de grimper dans le train direction Douvre, Sherlock a vent de ce meurtre. Mais il n’a pas le temps de s’en occuper puisqu’il part dans l’heure avec Watson pour Paris. Il décide alors de confier une mission d’observation autour de cet assassinat à Billy, Tom et Charlie; Les Quatre de Baker Street…

Qui sont Les Quatre de Baker Street ?

Alors que Serena Blasco avait mis en image Enola Holmes (soeur de Mycrfot et Sherlock), une personnage inventé par Nancy Springer, Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand reprennent des personnages secondaires imaginé par Sir Arthur Conan Doyle.

Apparus pour la première fois dans le roman Un été en rouge (1887), ils sont appelés les Irréguliers de Baker Street. Ils aident Holmes dans ses enquêtes en faisant des filatures ou en posant des questions. En contrepartie, le détective les rémunère.

De son côté, le duo de scénaristes leur a inventé un nom – Les Quatre de Baker Street – et des personnalités. Il y a Billy, l’intellectuel du groupe. Il sait lire et écrire et considère Holmes comme son mentor voire le père qu’il n’a jamais eu. Black Tom est le casse-cou de la bande. D’origine irlandaise, il est d’une très grande agilité, jouant les acrobates. Quant à Charlie, c’est la fille du groupe. Déguisée en garçon, il leurre avec aisance tout le monde. Enfin, il y a Watson, le chat de l’adolescente.

Une série de référence grand public

L’univers mis en place par Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand et David Etien fait de lui une série de référence dans le monde du 9e art. Les Quatre de Baker Street est succès éditorial et critique, elle plaît à toutes les générations, faisant d’elle une série grand public de qualité.

Comme le souligne Olivier Legrand, l’un des deux coscénaristes : « Les plus jeunes apprécient surtout les scènes d’action et de poursuite, et aussi tout ce qui tourne autour du chat Watson, tandis que les lecteurs plus âgés s’attachent davantage aux intrigues, à l’aspect historique ou social de l’univers de la série ou encore à la psychologie et aux sentiments des personnages, qui évoluent au fil des albums et sont souvent mis à rude épreuve ».

Inséparables et fin limiers

Encore une fois, ce nouvel opus de la série Les Quatre de Baker Street est une véritable réussite, un excellent moment de lecture ! Le récit mené tambour-battant de Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand mêle habilement le suspens, l’action et l’humour. L’intrigue à tiroirs soignée est extrêmement intéressante à plus d’un titre : la pègre chinoise et les malfrats londoniens, ainsi que les relations et le passé de jeunes détectives.

L’ambiance très bien rendue du Londres de l’époque victorienne est à mi-chemin entre Conan Doyle, bien évidement pour Sherlock Holmes mais aussi Charles Dickens, pour le côté orphelins débrouillards des enfants, les bas-fonds de la ville et les laissés-pour-compte.

Le dessin du talentueux David Etien

L’histoire captivante est merveilleusement mise en images par David Etien. Le talentueux dessinateur réalise de belles planches fouillées et minutieuses, magnifiées par des couleurs éclatantes et pleine de clarté.

Comme pour les sept premiers volets, la partie graphique est à la hauteur de la sublime histoire racontée ici. Le trait du dessinateur de Champignac (avec Béka) lui permet de composer des planches d’une grande virtuosité. Les mouvements et les expressions des personnages sont sublimes.

Les Quatre de Baker Street : une série très maîtrisée, tout public, populaire, captivante, extrêmement bien écrite et dessinée. Comixtrip vous recommande vivement de (re)découvrir les albums de ces trois enfants débrouillards et de leur petit chat. A garder dans sa bédéthèque ! Pour les petits, comme pour les grands.

Article posté le dimanche 13 octobre 2019 par Damien Canteau

Les Quatre de Baker Street de Jean-Blaise Djian, Olivier Legrand et David Etien (Vents d'ouest)
  • Les quatre de Baker Street, tome 8 : Les maîtres de Limehouse
  • Scénaristes : Jean-Blaise Djian et Olivier Legrand
  • Dessinateur : David Etien
  • Éditeur : Vents d’Ouest
  • Prix : 14.50€
  • Parution :  16 ocotobre 2019
  • ISBN : 9782749308937

Résumé de l’éditeur : Enquête au coeur du quartier chinois !1895. La tension monte sur les docks londoniens… D’un côté, la loi du silence d’Oncle Wang et de ses sbires, qui règnent d’une main de fer sur le quartier chinois. De l’autre, la violence aveugle des Mad Dogs, truands cockneys bien décidés à venger leur chef mystérieusement assassiné. Chargés par Sherlock Holmes de surveiller cette situation explosive, Billy, Charlie et Black Tom, accompagnés du fidèle matou Watson, vont se retrouver pris entre le marteau et l’enclume… Qui se lèvera pour tenir tête aux Maîtres de Limehouse ? Qui se cache derrière le signe du Scorpion Écarlate ? Et qui sera la prochaine victime ?Située au coeur de Limehouse, le « Chinatown » de Londres, cette nouvelle enquête des Quatre de Baker Street nous plonge dans un univers inédit où le crime se fait plus exotique mais non moins redoutable. Une nouvelle aventure pleine d’action, de mystère et d’émotion !

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir