Miss Charity

Lorsqu’Anne Montel et Loïc Clément adaptent Miss Charity, le très beau roman de Marie-Aude Murail, nous savons que le résultat sera exceptionnel. Suivez les pas de Charity, jeune anglaise curieuse et amie des animaux.

Miss Charity, fille de la grande bourgeoisie anglaise

1875. Âgée de cinq ans, Charity vit dans une grande maison bourgeoise de Londres. Sa mère aime ses enfants mais pas au point de les élever. Elle est alors confiée à Tabitha, la bonne. Très curieuse et pleine de vie, elle s’ennuie à l’église comme avec les adultes.

De son père, elle ne connait que son menton et ses longues rouflaquettes. Elle n’ose jamais le regarder dans les yeux. D’ailleurs, elle ne partage le repas de ses parents qu’une fois par an, lors du jour de son anniversaire.

Souris, lapins, oiseaux, escargots et grenouilles

Charity est une grande amie des animaux. Elle en élève plusieurs dans sa chambre au troisième étage de la maison. Si les premiers ne vivent guère longtemps, elle se construit sa propre expérience pour garder en vie les suivants.

Miss Petitpas la souris, Julius le rat, Dick et Jack les hérissons, l’oisillon ou la grive à l’aile cassée, tous décèdent. Cette ménagerie ne plait ni à Tabitha ni à Mary la cuisinière.

Arrive dans sa vie, Blanche Legros, sa nouvelle gouvernante. Un nouveau monde s’ouvre à Charity

Une très belle adaptation

Ce premier volume de Miss Charity est une véritable réussite. L’adaptation du roman de Marie-Aude Murail, paru en  2008 à L’école des loisirs, est très belle. Il faut souligner qu’avec Jonathan Garnier, Loïc Clément est sûrement l’un des meilleurs scénaristes jeunesse de ses dernières années. Il suffit de lire Le voleur de souhaits ou Chaque jour, Dracula pour en convenir.

La déclinaison dessinée est fidèle à l’écrit d’origine. Il installe une vraie ambiance douce et chaleureuse (avec l’aide du dessin d’Anne Montel). Il magnifie l’héroïne de Marie-Aude Murail. Cette jeune fille ne rentre pas dans les codes de l’étiquette bourgeoise anglaise du XVIIIe siècle. Elle s’élève quasiment seule et se prend en main pour découvrir le monde. Même s’il était plus facile de le faire dans cette caste (les petites filles recevaient une instruction et une bonne éducation), le lecteur la sent très moderne dans son style de vie, son parcours et ses envies.

Naturellement naturaliste

Miss Charity est curieuse. Elle est attirée par le règne animal et se découvre une âme naturaliste comme Buffon ou Darwin ont pu l’avoir plus jeunes. Elle gère sa chambre comme un vrai zoo au grand dam de ses servantes.

Elle élève force animaux, se prend d’affection pour eux, pleure lorsqu’ils meurent et tente de les faire échapper à la casserole de Mary.

Elle les observe dedans comme dehors et les met en dessin. De cette passion de jeunesse, elle en fera son métier – dessinatrice – dans les tomes suivants.

De l’élégance du trait

Si Loïc Clément est un excellent scénariste, Anne Montel est une excellente illustratrice. Après Le temps des mitaines, Les jours sucrés, Chaussette ou Chroniques de l’île perdue, elle met de nouveau en image un récit de l’auteur.

Du roman Miss Charity, elle en fait autre chose, un récit encore plus beau, un livre doux et chaleureux. Il suffit d’observer tous les animaux de la couverture  ou ceux de la deuxième pour voir toute la beauté de ses dessins. L’autrice de Professeur Goupil aime mettre en dessin la nature et les animaux et cela se sent. Elle les sublime. Ces petits êtres sont mignons tout plein.

Sans cadre, ses vignettes dansent sur les très jolies planches de ce premier tome. Les 120 pages à l’aquarelle sont généreuses et belles.

Miss Charity : encore un merveilleux album de Loïc Clément et Anne Montel. La suite, vite !

Article posté le samedi 15 février 2020 par Damien Canteau

Miss Charity 1 L'enfance de l'art de Loic Clément et Anne Montel d'après Marie-Aude Murail (Rue de Sèvres)
  • Miss Charity, tome 1 : L’enfance de l’art
  • Scénariste : Loïc Clément, d ‘après le roman de Marie-Aude Murail
  • Dessinatrice : Anne Montel
  • Éditeur : Rue de Sèvres
  • Prix : 16 €
  • Parution : 19 février 2020
  • ISBN : 9782369816843

Résumé de l’éditeur : « Charity est une petite fille débordante de curiosité, assoiffée de contacts humains, de paroles et d’échanges,elle est impatiente de créer et de participer à la vie du monde. Mais voilà, une petite fille de la bonne société anglaise des années 1880 doit se taire et ne pas se faire remarquer ou à l’église, à la rigueur. Les adultes qui l’entourent ne font pas attention à elle, ses petites soeurs sont mortes. Charity se réfugie alors au troisième étage de sa maison en compagnie de Tabitha, sa bonne. Pour ne pas mourir d’ennui, ou sombrer dans la folie, elle élève des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope, apprend Shakespeare par coeur et dessine inlassablement des animaux qui conduiront Miss Charity vers son destin, tout d’abord naturaliste, puis, illustratrice de livres pour enfants mondialement connue. »

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir