Midnight tales, volume 1

Dans notre monde, les sorcières existent ! Elles sont sur Terre pour protéger les vivants mais aussi aider les morts à passer vers l’au-delà : on les appelle les Midnight Girls. Sous la houlette de Mathieu Bablet, Elsa Bordier, Guillaume Singelin, Sourya et Gax proposent le premier recueil d’histoires fantastiques – Midnight Tales – de ces femmes à la puissance magique qui forment l’Ordre de minuit. Enjoy !

The last dance (Mathieu Bablet & Guillaume Singelin)

Brattleboro, Etats-Unis. Sam, Brooke, Amber et Emi sont aux prises avec des démons. Après quelques sortilèges lancés, les 4 membres de Midnight Girls font fuir les opportuns. Comme à leur habitude, les adolescentes sont là pour les repousser et tenter des veiller sur les vivants.

Après leur combat épique, elles discutent et sont nostalgiques : la fin de l’année du lycée approche et elles vont se séparer, chacune d’elle va emprunter un chemin de vie différent. Soudain, Brooke remarque qu’un démon ailé n’est pas reparti avec les autres dans son monde parallèle…

Samsara (Mathieu Bablet & Sourya)

Le fleuve Gange est sacré : on s’y lave, on y meurt et on y déverse les cendres de défunts. A la nuit tombée, trois femmes de l’Ordre de minuit sont chargées d’accompagner les esprits des morts du jour vers l’au-delà.

Samsara est inquiète pour Padma qui est en retard. Cette dernière est enceinte mais tout ne va pas très bien : c’est une fille et ses parents ne peuvent plus rembourser le montant de la dot à sa belle-famille.

En suivant les morts, Padma est attirée par un très beau cavalier défunt…

Nightmare from the shore (Mathieu Bablet)

Cornouailles, Angleterre. Dans un appartement vétuste vivent Roxane, sa mère et son frère. Comme souvent, la femme accueille chez elle des hommes pour les exorciser. Il faut souligner qu’elle n’a pas vraiment réussi à devenir une membre importante des Midnight Girls.

De son côté, Roxane veille sur Sarah. Entre elles c’est « à la vie, à la mort ». La jeune adolescente timide est le souffre-douleur de d’autres camarades. Un soir, elles observent l’émergence d’une cité engloutie…

Devil’s garden (Mathieu Bablet & Gax, une histoire à suivre)

Loches, France, 1986. Lilith est pensionnaire dans l’orphelinat Saint-Joseph de la ville. La jeune adolescente ne sait plus trop où elle en est et où elle se situe. Malgré un enseignement très strict, elle semble vivre entre deux mondes : le réel et le fantastique. Est-elle sujette à des hallucinations ou est-ce vraiment la réalité ?

Tous les jours, une voix l’appelle et lui demande de la suivre…

Midnight tales : contes fantastiques tout public

Le projet dont Mathieu Bablet nous parlait en interview en novembre 2017 pendant le Festival de Saint-Malo est entre les mains des lecteurs. Il a soumis l’idée de départ à Ankama qui l’a intégrée dans le Label 619 cher à Run. L’auteur de La belle mort, Shangri la et Adrastée a choisi de décliner des récits fantastiques autour de la figure de la sorcière.

Pour cela, il a imaginé les Midnight girls formant l’Ordre de minuit. Ces femmes ou jeunes filles sont les gardiennes des êtres vivants et sont en prise avec des créatures fantastiques bien connus des récits d’épouvante. Sans être vraiment effrayantes, ces 5 histoires peuvent être lu par des enfants de plus de 10 ans. Dans les histoires, tour à tour, ces femmes à la puissante magie doivent contenir des démons ou vérifier que le rite de passage vers la mort se déroule le mieux possible.

5 artistes pour un très beau projet

Dans un format qui fait penser à Doggybags (des BD, des informations, un récit illustrés), ce recueil attire. Les quatre bandes dessinées et l’histoire illustrée de Elsa Bordier forment donc le premier excellent album de Midnight Tales.

Dans la veine de Lovecraft, ces contes ont été imaginé par Mathieu Bablet en ce qui concerne les BD. Il en a signé le scénario, mis en image un et s’est entouré d’auteurs talentueux pour les 3 autres.

Ainsi, Guillaume Singelin (The Grocery avec Aurélien Ducoudray) s’est chargé du dessin de la première histoire, Sourya (Talli) de la deuxième et la dernière est illustrée par Gax, dont c’est la première bande dessinée publiée. Les textes informatifs qui sont adossés à chaque récit sont signés Claire Barbe.

Les récits sont fondés sur des croyances diverses des quatre coins du Monde. Ainsi le lecteur découvre celle sur les cités englouties, celles sur la mort, celle sur le Mothman ou les rites en Inde. D’ailleurs, l’histoire se déroulant le long du Gange, permet à Mathieu Bablet de parler des castes, de la dot, des filles, des viols et assassinats dans le deuxième pays le plus peuplé au Monde. Il faut souligner que la figure de la sorcière et les différentes histoires font de Midnight tales un recueil féministe.

Midnigth tales : un premier volume prometteur aux histoires agréables à la lecture et aux univers graphiques divers. A suivre…

Article posté le dimanche 27 mai 2018 par Damien Canteau

Midnight tales 1 de Mathieu Bablet (Ankama) décrypté par Comixtrip
  • Midnight tales, volume 1
  • Auteurs : Mathieu Bablet, Guillaume Singelin, Sourya, Elsa Bordier et Gax
  • Editeur : Ankama, label 619
  • Parution : 25 mai 2018
  • Prix : 13.90€
  • ISBN : 9791033505419

Résumé de l’éditeur : Mêlant le thème de l’ésotérisme à l’épouvante lovecraftienne, ces « contes de minuit » sont des histoires courtes et indépendantes les unes des autres, se déroulant aux quatre coins du monde. Des ghats de Bénarès aux plages de l’angleterre, les héroïnes de Midnight Tales partagent la même mythologie. Chacune de ces Midnight Girls combat les forces de l’ombre et les mauvais esprits, au sein de l’Ordre de minuit, un groupe essentiellement composé de femmes. Des gardiennes, fières de leur appartenance à une corporation secrète qui pourtant les prive d’une existence normale. Qui sait si leurs routes finiront par se croiser ?

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir