Derrière le rideau Simone Signoret et Yves Montand

Avec sa nouvelle collection Dyade, Steinkis a décidé de nous parler d’Histoire et d’histoires personnelles à travers le prisme de plusieurs couples célèbres. Et pour ce premier tome, Xavier Bétaucourt et Aleksi Cavaillez se sont intéressés à un couple mythique du cinéma français : Simone Signoret et Yves Montand. Cet album intitulé Derrière le rideau revient sur un voyage que les deux acteurs ont effectué en 1956 dans des pays de l’ancien bloc communiste.

Une autre vision de l’Histoire

L’Histoire c’est celle du monde, mais c’est également celle des Hommes. Et comment mieux la comprendre qu’à travers les yeux de celles et ceux qui la font, plutôt qu’à travers les institutions politiques. L’Histoire officielle est bien souvent figée. Alors que l’Histoire officieuse, celle qui est personnelle puisque racontée par des hommes et des femmes, évolue en fonction des découvertes et de la parole qui se libère.

Homme femme, femme femme et homme homme, comme l’indique le titre Dyade, qui signifie un ensemble de deux éléments, cette nouvelle vision de l’Histoire et des histoires sera celle de deux personnalités individuelles mais qui forment une entité, le couple.

Un couple mythique

Simone Signoret (1921-1985) et Yves Montand (1921-1991) se sont rencontrés en 1952. Auréolés de succès tous les deux, elle au cinéma et lui à cette époque dans la chanson, leur rencontre, organisée par Jacques Prévert à Saint-Paul-de-Vence (un lieu qui leur sera cher) fait naître entre eux un véritable coup de foudre. Simone Signoret abandonne son mari Yves Allégret quatre jours plus tard, pour vivre sa nouvelle passion avec le chanteur.

Description de cette image, également commentée ci-après  Description de cette image, également commentée ci-après

Chacun d’entre eux ayant une conscience politique très affirmée, ils sont ce qu’on appelle des “compagnons de route” du Parti Communiste Français.

Le couple a l’habitude de fréquenter d’autres militants ou sympathisants communistes tels que Jean-Paul Sartre (ancien professeur de Simone) et Simone de Beauvoir, Aragon.

Budapest 1956

Après dix ans de suprématie communiste sur leur pays, les Hongrois manifestent dans les rues de Budapest. Le 23 octobre 1956, ils sont 300 000 à réclamer des changements économiques et plus de liberté. Une délégation étudiante présente ses revendications et est aussitôt arrêtée. Les manifestants réclament leur libération et la police tire sur la foule présente.

La manifestation se transformant en émeutes partout ailleurs dans le pays, le Premier secrétaire Ernő Gerő demande l’intervention du grand frère soviétique. En effet, depuis 1955, la Hongrie fait partie du Pacte de Varsovie, une alliance militaire.

Description de cette image, également commentée ci-après

Une tournée programmée

C’est dans ce contexte que débute Derrière le rideau. Yves Montand s’est engagé, un an et demi plus tôt, à effectuer une tournée de récitals dans les Pays de l’Est. L’invasion de la Hongrie par les chars soviétiques l’amène à se demander s’il doit la maintenir ou l’annuler. Les positions politiques prises par le couple sur l’Indochine les obligent déjà à faire face à des manifestations devant les salles où Montand se produit en France.

Le couple s’interroge sur le bien fondé de leur voyage, d’autant plus que des menaces arrivent à leur domicile.

Une tournée maintenue

Le 18 décembre 1956, par -15°c, l’avion du couple Signoret Montand touche le tarmac de l’aéroport de l’aéroport de Vnukovo, au sud de Moscou. Les deux artistes sont acclamés par une foule qui a bravé la neige et le froid afin de les accueillir.

Accompagnés par des interprètes, ils vont pouvoir visiter la capitale de l’URSS. Enfin celle qui est réservée aux membres de la Nomenklatura. Mais cette vision de la société soviétique est-elle réellement celle qu’ils s’attendent à voir et surtout celle qu’ils veulent voir ?

Yves Montand and his wife actress Simone Signoret on a visit to Moscow in July 1963 | Yves montand, Cinéma

Cette tournée les fera par ailleurs rencontrer Nikita Khrouchtchev, le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de l’Union soviétique.

Un scénario calqué sur la réalité de l’Histoire

Avec Derrière le Rideau, le scénariste Xavier Bétaucourt (Le silence et l’ombre) nous plonge dans un monde maintenant disparu, celui qui se cachait derrière le rideau de fer. De 1945 à 1989, le bloc de l’Est n’était pas aisément accessible.

Sur place, la circulation ne se faisait qu’avec des interprètes travaillant pour le régime en place. La découverte des lieux était encadrée afin que les touristes ne puissent découvrir le revers de la médaille.

À travers les yeux du couple Signoret Montand, nous visitons Moscou, Poznan, Prague, mais nous apercevons également ce que fut la réalité du régime communiste. Un état des lieux qui va semer des doutes dans leur esprit et ébranler leurs convictions politiques.

Des dessins en noir et blanc

Même si le rouge, emblématique de celui qu’on trouve sur les drapeaux ouvriers, est largement présent sur la couverture, le dessinateur Aleksi Cavaillez a choisi de travailler au crayon gras, en noir et blanc. Ainsi il matérialise parfaitement bien la noirceur de la répression de l’insurrection à Budapest par l’armée rouge. Mais également la chape de plomb qui pesait sur tous les états satellites de l’Union Soviétique. On ressent, rien qu’en regardant les dessins, l’oppression et le manque de liberté.

En noir et blanc, comme si les dessins reproduisaient les images des actualités diffusées à la télévision, elle aussi en noir et blanc dans les années 1950.

Dyade, une collection à suivre

Cette collection signée Steinkis nous promet une plongée dans l’intimité de couples mythiques. Ce qui est confirmé avec ce premier opus, qui nous fait vivre trois mois aux côtés de Simone Signoret et Yves Montand. Des retours en arrière nous permettent également de découvrir, l’enfance et la rencontre de ces deux monstres sacrés du cinéma français.

Les prochaines sorties

Elles concerneront d’autres couples célèbres comme :

Un très bon début de collection

J’ai vraiment apprécié Derrière le rideau, le tout premier album de cette nouvelle collection, en raison de la ligne éditoriale choisie. Faire découvrir un lieu (l’Europe de l’Est) à un moment donné (l’hiver 1956/57) à travers les yeux de deux personnalités importantes. Gageons que les prochains tomes à venir nous ferons découvrir d’autres personnalités, d’autres lieux et d’autres engagements.

Article posté le jeudi 22 septembre 2022 par Claire Karius

Derrière le rideau Simone Signoret et Yves Montand de Xavier Bétaucourt et Aleksi Cavaillez chez Steinkis
  • Derrière le rideau, Simone Signoret et Yves Montand
  • Scénariste : Xavier Bétaucourt
  • Dessinateur : Aleksi Cavaillez
  • Éditeur : Steinkis
  • Collection : Dyade
  • Prix : 20 €
  • Parution : 08 septembre 2022
  • ISBN : ‎ 9782368464335

Résumé de l’éditeur : Le voyage en URSS d’un couple mythique. En 1952, Simone Signoret et Yves Montand se rencontrent à Saint-Paul-de-Vence. C’est le début d’une histoire d’amour, mais pas seulement. Séparément, ils sont des stars, ensemble, ils deviennent une conscience politique. En 1956, le couple est au sommet de sa gloire. Ils ont tous deux le communisme chevillé au coeur et acceptent une tournée de gala derrière le rideau de fer, mais l’histoire les rattrape : les chars soviétiques répriment dans le sang une insurrection à Budapest. La tournée est, malgré tout, maintenue…

À propos de l'auteur de cet article

Claire Karius

Passionnée d'Histoire, j'affectionne tout particulièrement les albums qui abordent cette thématique. Mais pas seulement ! Je partage ma passion de la bande dessinée dans l'émission Bulles Zégomm sur Radio Tou'Caen et sur ma page Instagram @fillefan2bd.

En savoir