La tour des anges

Lyra en est persuadée : la Poussière est le cœur de tous les mystères. Elle permettrait aux êtres de vivre sans daemon et serait à l’origine de la disparition de lord Asriel, son père. La tour des Anges : superbe début de deuxième cycle de A la croisée des mondes, l’adaptation de l’univers fantastique de Philip Pullman signé Stéphane Melchior et Thomas Gilbert.

Fuir à tout prix

Pour vous rafraichir la mémoire, vous pouvez parcourir nos chroniques du tome 1 du premier cycle Les royaumes du nord (Fauve jeunesse à Angoulême 2015) et celle du volume 3.

Will Parry et sa mère Elaine sont apeurés. Ils quittent leur maison pour se réfugier chez la professeure de piano de l’adolescent. Sans famille, c’est le seul endroit qu’il a trouvé pour protéger sa mère. Il la laisse alors chez cette vieille dame.

Will retourne alors chez lui afin de récupérer un objet ayant appartenu à son père disparu. Depuis de nombreuses années, il attend son retour, ne sachant pas s’il est encore vivant. Pourchassé par deux agents, il réussit à leur échapper non sans en avoir tué un en le bousculant dans les escaliers.

Aidé de son chat, il découvre un passage parallèle vers un autre monde. Il y entre sans appréhension.

Quand Will rencontre Lyra

Il se retrouve alors à Oxford, la ville d’où il est parti. Si la cité ressemble comme deux gouttes d’eau à la sienne, quelque chose lui échappe. Elle n’est pas vraiment Oxford.

Il entre dans un café vide, mange puis va se reposer dans l’appartement du dessus. Il est alors surpris par Lyra qui lui saute dessus. Il arrive à desserrer son étreinte. Ils font alors connaissance. Ils parlent de daemons et notamment de celui de l’adolescente : Pantalaimon

La tour des anges : beau terrain de jeu pour Thomas Gilbert

En octobre 2017, lors de notre entretien avec Clément Oubrerie, il nous avait confié qu’il arrêtait la réalisation de l’adaptation de A la croisée des mondes après la fin du premier cycle. Avec Stéphane Melchior, ils avaient choisi Thomas Gilbert pour reprendre le dessin du deuxième cycle, La tour des anges. L’auteur de Voltaire amoureux poursuivait ainsi : « Je trouve qu’il a un dessin lâché qui fait que ce sera un peu dans le même esprit, avec sa personnalité à lui mais ce ne sera pas du copier-coller ». Nous le rejoignons en ce sens, tant le dessin de l’auteur de Sauvage ou la sagesse des pierres convient idéalement à ce monde fantastique.

Même si cela est différent de la saga de Bjorn le morphir, le genre fantasy est un excellent terrain de jeu pour Thomas Gilbert. La vivacité de son dessin restitue parfaitement la course-poursuite de Will et Lyra mais aussi les tensions du récit de Stéphane Melchior.

Si nous suivons le travail de l’auteur en résidence à l’Atelier Mille à Bruxelles depuis ses débuts (Oklahoma Boy, Vénéneuses, Bjorn, Nordics et Les filles de Salem), encore une fois nous sommes subjugué par la force de son dessin sur La tour des Anges. Il réussit le tour de force d’installer une ambiance sombre, pesante et inquiétante où pour l’instant il y a peu d’espoir.

La tour des anges : superbe adaptation des romans de Philip Pullman

Comme dans le précédent cycle, Stéphane Melchior joue de tout son talent de narrateur pour adapter La tour des anges. Parti tambour-battant, le récit est enlevé et très rythmé. Will pense qu’il est projeté dans un autre Oxford, or il se retrouve à Cittàgazze, une ville sans adultes, peuplée uniquement d’enfants.

Si la rencontre entre Lyra et Will fait des étincelles, rapidement ils se mettent d’accord pour s’entraider. Lui peut traverser des portes spatio-temporelles et veut retrouver son père, tandis qu’elle veut faire la lumière sur la Poussière et comprendre où se trouve son père, Lord Asriel.

La magie, le suspense, la mort qui rôde, les complots et les dangers seront au cœur de la course folle des deux adolescents, maintenant unis.

Entre fantastique, mystères, magie et suspense, plongez dans ce deuxième cycle de A la croisée de mondes sans attendre !

Article posté le mercredi 26 décembre 2018 par Damien Canteau

La tour des anges de Thomas Gilbert et Stéphane Melchior d'après Philip Pullman (Gallimard)

La tour des Anges, tome 1
Scénariste : Stéphane Melchior, d’après Philip Pullman
Dessinateur : Thomas Gilbert
Editeur : Gallimard
Parution : 15 novembre 2018
Prix : 17.80€
ISBN : 9782075100380

Résumé de l’éditeur : Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d’avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra, l’héroïne des Royaumes du Nord. Elle aussi cherche à rejoindre son père, elle aussi est investie d’une mission dont elle ne connaît pas encore l’importance. Ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces obscures et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse Tour des Anges…

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir