Grand Prix 2015 : Qui succèdera à Watterson ?

Le Grand Prix de la Ville d’Angoulême 2015 sera officiellement annoncé ce jeudi 29 janvier. Qui succédera à Bill Watterson ? Parmi les 3 candidats,  les auteurs de bande dessinée, après un vote, désigneront le président de la 43e édition. Sont en lice :

ALAN MOORE

Alan Moore, né en 1953 est un écrivain britannique connu pour son travail de scénariste sur Watchmen, V pour Vendetta ou From Hell.

Influencé par des auteurs comme Edgar Rice Burroughs, Robert Mayer ou Iain Sinclair, mais aussi par des écrivains comme Lovecraft ou Clive Barker, il abandonnera rapidement le dessin en 1979 pour ne se consacrer qu’à l’écriture.

Au début des années 80, il reprend Marvelman puis crée V pour Vendetta (avec David Lloyd), puis en 1983 est engagé par DC Comics pour travailler sur la série The saga of the swamp things (La créature du marais). En 1986, il crée The Watchmen (avec Dave Gibbons).

En 1988, brouillé avec DC Comics pour des droits d’auteurs, il fonde sa propre maison d’édition Mad Love. Il débute alors From Hell en 1991, avec Eddie Campbell.

En 1996, il reprend Suprême, sorte de Superman avec différents dessinateurs Joe Bennett, Alex Ross et Rick Veitch. Et en 1999, il sort la collection ABC laquelle comprend La ligue des gentlemen extraordinaires, Top Ten ou Promethea.

Il a reçu 9 fois le prix du meilleur scénariste aux Eisner Award depuis 1988, trois fois un Jack Kirby Award et sept fois un Harvey Award.

Parallèlement, il publie des romans The mirror of love (2003) ou encore La voix du feu (2008, Calmann Levy).

Passionné de prestidigitation, il déclare être magicien. Végétarien et anarchiste, il adore Glycon, la divinité-serpent romaine.

KATSUHIRO OTOMO

Katsuhiro Otomo, né en 1954 est un mangaka et réalisateur de films d’animation, dessinateur de la série Akira.

Passionné de cinéma et d’animation, il est engagé par les éditions Kodansha, la chaîne télé NHK ou le magazine Action Comics pour réaliser de nombreuses illustrations dans les années 70.

C’est dans ce dernier qu’il publie son premier manga : Jusei, une adaptation de Matéo Falcone de Prospère Mérimé. Il y réalisera une soixantaine d’histoires courtes. Son premier grand projet,en 1977,  Sayonara Nippon raconte les aventures d’un karatéka japonais à New-York.

Mais c’est en 1982 qu’il crée son œuvre principale Akira dans la revue Young Magazine. Ce monde post-apocalyptique connaîtra un succès immédiat (700 000 exemplaires vendus pour le premier volume). En France, c’est Glénat qui publie ce manga de science-fiction, alors même que le genre est peu connu dans le pays. De nouveau, les lecteurs français s’arrachent les tomes.

Il décide de fonder son propre studio Mash Room et commence à travailler sur des films d’animation comme Crusher (avec Toriyama et Takahashi), Armaggedon (avec Rintaro) et en 1988, il adapte Akira (avec Rintaro, Kawajiri, Morimoto et Kawamori).

Après Akira, Otomo ne dessine plus mais continue parfois de livrer des scénarios comme Mother Sarah, Rojin Z ou Zed.

HERMANN

Hermann, de son vrai nom Hermann Huppen est un dessinateur et scénariste belge né en 1938.

Adolescent, il suit des cours du soir de dessins en architecture et en décoration à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Gilles. A 18 ans, il part en famille au Canada avant de revenir à Bruxelles, quatre ans plus tard.

Son premier travail Histoire en able est publié dans la revue Plein Feu, dirigée par son beau-frère Philippe Vandooren.

Il est ensuite engagé par le Studio Greg où il réalise des illustrations pour la rubrique Les histoires de l’Oncle Paul. En 1966, l’auteur Greg lui écrit les scénarios de la série Bernard Prince (Le Lombard), puis ceux de Commanche en 1969 (Le Lombard). Entre-temps, il publie les deux premières aventures de Jugurtha (RTP).

En 1977, il crée sa propre série Jérémiah (Novedi puis Dupuis), encore en cours actuellement, mais aussi Les tours de Bois-Maury en 1984 (Glénat).

C’est dans les années 90, qu’il publie ses premiers one-shot : Missié Vidisandi, Sarajevo-Tango, Caatinga, On a tué Wild Bill ou encore Lune de Guerre. Depuis quelques années, c’est son fils Yves H qui écrit quelques unes de ses histoires : Liens de sang, Retour au Congo, Station 16 ou Sans pardon, son dernier album.

 

Article posté le jeudi 29 janvier 2015 par Damien Canteau

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir