Jirô Taniguchi : l’homme qui rêve

Une grande exposition monographique, la première de cette envergure qui lui soit consacrée en Europe, célèbre le talent multiforme de Jirô Taniguchi, l’auteur japonais le plus apprécié des lecteurs européens.

 EN FLÂNANT AVEC TANIGUCHI

Quel plus bel endroit symbolique pour accueillir une magnifique exposition sur l’oeuvre du mangaka, que Le vaisseau Moebius ! En effet, les deux auteurs s’appréciaient à tel point qu’ils ont publié ensemble un album Icare, chez Kana en 2005.

Au rez-de-chaussé et au premier étage du bâtiment, le visiteur va se laisser porter par tout le talent de l’auteur japonais. Dans une pénombre propice à la méditation et à l’errance, comme dans ses albums, nous flânons d’une histoire à l’autre, entre planches originales, illustrations de couverture ou reproductions. Le sable du jardin zen, des kakemonos, des commentaires instructifs, tout est réuni pour passer un agréable moment.

DU SOMMET DES DIEUX A ELLE S’APPELAIT TOMOJI

Depuis les années 70, Jirô Taniguchi envoûte et enchante son lectorat. Il faut dire que le talentueux mangaka a le don d’accrocher ses lecteurs par des histoires d’une simplicité mais qui donnent à réfléchir. Ici, tous les albums édités en français sont compilés : Le sommet des dieux (2000-2003, Kana), L’homme de la Toundra, L’homme qui marche, Un zoo en hiver, Le limier, Le gourmet solitaire ou Trouble is my bussiness mais surtout ces best-sellers Quartier Lointain et Le journal de mon père (chez Casterman).

Comixtrip a d’ailleurs chroniqué ses deux derniers mangas publiés en France : Les gardiens du Louvre (Futuropolis) et Elle s’appelait Tomoji (Rue de Sèvres).

UN MANGAKA APPRÉCIÉ DES FRANÇAIS

Il est quasi certain que cette sublime exposition aura un grand succès. Il faut dire que Jirô Taniguchi est le plus européen des auteurs japonais. Ses magnifiques romans graphiques  sont très appréciés par les lecteurs français.

La France lui voue une grande admiration, comme le prouve l’adaptation cinématographique du Quartier Lointain par Sam Gabarski en 2010 ou les multiples récompenses : Alph’Art du meilleur scénario à Angoulême en 2003 pour Quartier Lointain, Prix du dessin à Angoulême en 2005 pour le tome 2 du Sommet des dieux. Il sera fait Chevalier des Arts et Lettres en 2011.

Article posté le jeudi 29 janvier 2015 par Damien Canteau

Exposition Jirô Taniguchi, l’homme qui rêve
Vaisseau Moebius, 121 rue de Bordeaux
Production : 9eArt+ •
Commissariat : Nicolas Finet •
Coordination : Corinne Quentin •
Scénographie : MADesigners

À propos de l'auteur de cet article

Damien Canteau

Damien Canteau

Damien Canteau est passionné par la bande dessinée depuis une vingtaine d’années. Après avoir organisé des festivals, fondé des fanzines, écrit de nombreux articles, il est toujours à la recherche de petites merveilles qu’il prend plaisir à vous faire découvrir. Il est aussi membre de l'ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée).

En savoir